Défense
URL courte
28997
S'abonner

30 ans après la fin de la guerre froide, il n’est pas si évident que ça que les États-Unis protégeront l’Europe en cas de conflit, estime Angela Merkel.

La défense de l’Europe par les États-Unis en cas de conflit n’est plus une «évidence» aujourd’hui, a déclaré ce mardi 14 juillet la chancelière allemande.

«Il faut reconnaître que 30 ans après la réunification de l’Allemagne, 30 ans après la fin de la guerre froide, le monde se voit d’une nouvelle manière. Ce que nous avons tenu pour acquis, comme par exemple que les États-Unis défendront l’Union européenne, n’est plus une évidence, cela a changé», a indiqué Mme Merkel lors d’une conférence de presse conjointe avec le Premier ministre bavarois Markus Söder.

Besoin d’une réponse multilatérale

Selon elle, l’Allemagne et l’Europe «doivent y trouver une réponse adéquate, qui ne doit pas être réduite aux actions bilatérales des États».

«Pour nous, cette réponse doit être décidée au sein d’une alliance multilatérale, telle que l’Union européenne», a souligné la chancelière.

Depuis déjà longtemps, Angela Merkel appelle les pays européens à déployer plus d’efforts pour assurer leur sécurité sans compter sur l’aide américaine.

Lire aussi:

La situation «dramatique» en outre-mer est «un avant-goût de ce qui risque de se passer en métropole»
Une voiture percute une terrasse à Paris, faisant au moins un mort et plusieurs blessés
Un film US anti-avortement diffusé par C8 suscite une polémique, deux doubleurs refusant de participer
Leroy Merlin Russie à la rescousse du patrimoine en bois russe – images
Tags:
Angela Merkel, États-Unis, protection, défense
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook