Défense
URL courte
Par
1105
S'abonner

La Corée du Sud se lance dans la production de drones militaires qui pourraient à terme remplacer les soldats sur le champ de bataille. Le dessein des concepteurs est d’ailleurs d’y fixer des fusils d’assaut et des lance-roquettes, indique l’Agence des marchés de la défense sud-coréenne.

Séoul envisage d’investir 2,3 milliards de dollars sur une période de 10 ans dans la production de drones militaires, annonce l’Agence des marchés de la défense (DAPA). Ces véhicules non habités seront capables, selon leurs concepteurs, de remplacer les soldats lors de combats.

«Il est prévu de mettre en place plusieurs types de drones censés accomplir diverses taches, de la reconnaissance aux affrontements», a annoncé l’Agence dans un communiqué.

Les concepteurs essayent en outre d'équiper certains drones de fusils d’assaut et de lance-roquettes, ce qui permettra théoriquement de les envoyer sur le champ de bataille à la place de soldats.

Les technologies en question devraient voir le jour d’ici 2022 et les quatre années qui suivent seront dédiées à la création de la plateforme d’armes.

Pilotes déjà remplacés

Ce n’est pas le premier pas de la Corée du Sud dans ce domaine. L’hélicoptère sans pilote Night Intruder 600 VT a effectué son premier vol en septembre dernier.

Dotée de drones de combat MQ-9 Reaper, l’armée américaine considère que le récent projet de Northrop Grumman pourrait prendre la relève.

La Russie s’est félicitée en 2019 de la réussite du vol du Soukhoï S-70 Okhotnik-B au côté du Su-57.

Lire aussi:

Assaut du Capitole: «Donald Trump et ses supporters sont tombés dans un piège»
Le licenciement «secret» de Jérôme Salomon de l’Institut Pasteur en 2012 refait surface
Israël intensifie ses bombardements en Syrie, Joe Biden visé?
Ces applications «dangereuses» à supprimer du smartphone, selon des spécialistes
Tags:
Corée du Sud, combat, drone
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook