Défense
URL courte
Par
3715710
S'abonner

La Russie a été contrainte de créer des armes hypersoniques après le retrait des États-Unis du traité de défense antimissile (ABM), a déclaré ce 19 septembre Vladimir Poutine.

Vladimir Poutine est revenu sur les débuts du développement des armes hypersoniques en Russie lors d’une visio-conférence ce 19 septembre. Selon lui, c’est le retrait des États-Unis du Traité de défense antimissile (ABM) en 2002 qui a forcé la Russie à commencer à développer ce type d’armes.

«Nous avons dû créer ces armes en réponse au déploiement par les États-Unis d'un système de défense antimissile stratégique, qui à l'avenir sera en mesure de neutraliser, d'annuler tout notre potentiel nucléaire», a précisé Poutine.

Avangard
© Photo / Ministry of Defence of the Russian Federation
Dans les années qui ont suivi, la Russie a fait tout son possible pour arrêter le développement stratégique des armes hypersoniques, mais en vain, a poursuivi Vladimir Poutine.

«Nous avons déployé tous les efforts possibles pour parvenir à des accords avec la partie américaine pour terminer les travaux sur la défense antimissile stratégique ou sur sa mise en œuvre conjointe dans les zones dangereuses pour les missiles, y compris avec la participation d'États européens. Cependant, toutes nos tentatives ont été vaines».

Et d’expliquer qu’à cet égard, en 2004, un travail à grande échelle a été déployé:

«Nous en avons publiquement averti tout le monde. J'en ai parlé publiquement. Apparemment, personne ne nous a cru à l'époque. Ils ont cru que nous ne pouvions pas le faire», a-t-il ajouté.

Lire aussi:

Une enseignante menacée par ses élèves à Toulouse pour avoir abordé le port du voile en France
Vitres brisées, tags, menaces: des mosquées ciblées à Bordeaux et Béziers - images
Comment éviter l’«effondrement» de la France qui vient? Laurent Obertone donne ses 10 lois «pour vaincre» – vidéo
Tags:
Vladimir Poutine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook