Défense
URL courte
Par
71236
S'abonner

Lors d’un vol de routine au-dessus des eaux neutres des mers de Barents, de Norvège et du Nord effectué le 14 octobre par deux bombardiers lourds supersoniques Tu-160, ces appareils des Forces aérospatiales russes ont été escortés par des avions de la Royal Air Force et de la Force aérienne royale norvégienne.

Des avions militaires britanniques et norvégiens ont escorté ce mercredi 14 octobre deux bombardiers lourds supersoniques russes Tu-160 lorsque ces derniers effectuaient un vol de routine, informe le ministère russe de la Défense. Le vol a duré 12 heures, est-il précisé.

«Deux bombardiers stratégiques Tu-160 ont effectué un vol de routine dans l'espace aérien au-dessus des eaux neutres des mers de Barents, de Norvège et du Nord», indique le communiqué du ministère.

Sur certaines parties de leur itinéraire, les appareils russes ont été escortés par des avions appartenant à la Royal Air Force et à la Force aérienne royale norvégienne: Eurofighter Typhoon et F-16 respectivement, détaille le ministère. Des avions MiG-31 de la Marine russe ont également accompagné les Tu-160.

Des vols conformes aux règles internationales

Le ministère a par ailleurs souligné que tous les vols des avions militaires russes avaient été effectués en stricte conformité avec les règles internationales de l'utilisation de l'espace aérien au-dessus des eaux neutres et sans violer les frontières des autres pays.

Les pilotes d’avions à long rayon d’action effectuent régulièrement des vols au-dessus des eaux neutres de l'Arctique, de l'Atlantique Nord, de la mer Noire et de la mer Baltique, ainsi que de l'océan Pacifique.

Lire aussi:

Il traite ses copains de «fils de porcs» dans le 93, sa mère refuse de s'excuser auprès de l'enseignant et l'insulte
Un important incendie au Havre, une épaisse fumée est visible à des kilomètres - vidéos
Erdogan appelle Macron à subir un «examen de santé mentale» vu son avis sur les musulmans de France
Tags:
Troupes aérospatiales de Russie, Royal Air Force (RAF) britannique, OTAN, Tu-160
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook