Défense
URL courte
Par
1123105
S'abonner

Deux bombardiers B-52H de l'US Air Force ont effectué le 21 novembre un exercice au Moyen-Orient. Selon le communiqué du Commandement central américain, il est destiné à «dissuader l'agression et rassurer les partenaires et alliés américains».

Les États-Unis ont envoyé samedi 21 novembre des bombardiers stratégiques B-52H pour une mission aller-retour au Moyen-Orient, rapporte le Commandement central de l’armée des États-Unis (CENTCOM) sur son site.

​Selon le communiqué, la mission de ces bombardiers de l'US Air Force appartenant à la 5ème Escadre visait à «dissuader l'agression et rassurer les partenaires et alliés américains».

«La mission démontre la capacité de l’armée américaine à déployer sa puissance aérienne de combat partout dans le monde à court terme et à s’intégrer dans les opérations du CENTCOM pour aider à préserver la stabilité et la sécurité régionales», indique le Commandement central américain.

Leur trajet a été repéré par un site de surveillance des vols d’avions militaires.

​Les exercices en question

Au cours de la mission, les équipages ont interagi avec des chasseurs et des avions ravitailleurs américains. Comme le précise le Commandement central, le dernier vol à longue portée d'un bombardier stratégique vers le Moyen-Orient avait eu lieu au début de l’année. Le nombre de bombardiers déployés dans la région n'avait pas été précisé.

Le 17 novembre, le secrétaire à la Défense des États-Unis par intérim, Christopher Miller, a déclaré aux journalistes que le nombre de soldats américains en Afghanistan et en Irak devrait être réduit à 2.500 d'ici le 15 janvier 2021. Selon CNN TV, il y a actuellement environ 4.500 militaires américains en Afghanistan et environ 3.000 en Irak.

Lire aussi:

«Colère», «dégoût», «honte»: pourquoi tant de haine envers Emmanuel Macron?
La République tchèque expulse près de 70 employés de l’ambassade russe, Moscou promet une réponse
Les concepteurs du Spoutnik V «étonnés» par le silence des médias sur les décès après injection du Pfizer
La France menace la Russie et Poutine au sujet de Navalny, promettant des sanctions en cas de décès
Tags:
US Air Force, B-52, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook