Défense
URL courte
Par
3216114
S'abonner

Le vol d’un missile de croisière hypersonique américain n’a pas eu lieu en raison d’erreurs qu’une source proche de la situation a qualifiées de «stupides», écrit Air Force Magazine. Mi-mai, Donald Trump a évoqué le développement d’un missile «super chouette» et «le plus rapide au monde».

Malgré le calendrier prévu, le missile de croisière hypersonique américain conçu dans le cadre du programme HAWC (Hypersonic Air-breathing Weapon Concept) ne volera pas cette année, annonce Air Force Magazine (AFM) qui parle d’un test échoué qui a eu lieu la semaine dernière.

«Il ne s'agit pas d'un problème de conception», a déclaré une source familière du programme à AFM tout en précisant qu’il s’agit «d’erreurs stupides».

D’après le site, l'US Air Force et l’Agence pour les projets de recherche avancée de défense (DARPA) ont fait décoller un avion de télémétrie et ont préparé une zone d'essai, mais le missile n'a apparemment pas été largué de son B-52.

La nature exacte du problème n'a pas été divulguée, mais la source laisse entendre qu'il y avait des «erreurs de base» liées à la mécanique du test.

Un porte-parole de la DARPA a déclaré que le programme HAWC était classé et que l'agence ne pouvait fournir aucune information sur le sujet.

«Je vous assure que vous en auriez entendu parler s'il y avait quelque chose à célébrer», a précisé la source d’AFM.

Un missile «super chouette»

Le 15 mai, Donald Trump a annoncé que son pays était en train de construire «un équipement militaire incroyable» et «le plus rapide au monde», un missile «super chouette» capable de voler «si vite» qu'il est «très difficile de le remarquer».

Début septembre, le Pentagone a annoncé la réussite de l'une des étapes des tests de deux prototypes d’un missile de croisière hypersonique conçu dans le cadre du programme. Il a été alors précisé que les premiers tests en vol libre devaient avoir lieu au cours de l'année civile.

Le Pentagone avait précédemment reconnu qu’il était en retard sur la Russie et la Chine dans ce domaine.

Lire aussi:

«J’ai fait une bêtise mais elle n’a pas souffert»: l’ex-compagnon de la femme tuée à Alençon se livre
Alexeï Navalny interpellé à son retour en Russie
Un mort et plusieurs blessés après une fusillade dans l’Arizona
Tags:
Pentagone, essais, États-Unis, Donald Trump, missiles hypersoniques
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook