Défense
URL courte
Par
6307
S'abonner

Le Pakistan tient depuis ce jeudi un exercice naval international réunissant les forces de 45 pays dont les États-Unis et la Russie pour la première fois en 10 ans. Il aidera notamment à donner une «poussée diplomatique à Islamabad».

L’exercice naval international «Aman-2021», organisé par le Pakistan, commence dans la mer d'Oman à partir de ce jeudi 11 février pour une semaine.

Visant à «favoriser la coopération internationale pour lutter contre la piraterie, le terrorisme et d'autres crimes», cet exercice regroupe les forces navales de 45 pays dont les États-Unis, la Chine, la Russie et la Turquie, indique l’agence Anadolu.

«L'exercice biannuel donne également à la Russie et aux membres de l'Otan l'occasion de s'engager militairement», note auprès de l’agence le lieutenant-général à la retraite Talat Masood, analyste en sécurité basé à Islamabad.

C'est la première fois depuis 10 ans que la Russie participe à un exercice militaire avec des membres de l'Otan. En cause, l’escalade des tensions diplomatiques entre Moscou et Washington. Il s’agissait, pour le dernier en date, du «Bold Monarch 2011» qui se déroulait au large des côtes espagnoles.

«Poussée diplomatique»

«L'exercice servira également de poussée diplomatique à Islamabad», ajoute à l’agence M. Masood avant d’ajouter: «Le Pakistan a montré qu'il avait étendu son influence diplomatique au point de rassembler les pays qui autrement sont hostiles les uns envers les autres.»

Faisant référence à la participation de plusieurs pays d'Asie du Sud et de l'Est, y compris du Bangladesh, il a déclaré que «cela enverra un message à l'Inde que le Pakistan n'est pas un pays isolé, mais un partenaire d'autres nations.»

Relations entre la Russie et l’Otan

La Russie constate l’intensification des activités militaires de l’Alliance atlantique le long de ses frontières occidentales. Moscou a maintes fois répété qu’il ne représentait pas de réelles menaces sécuritaires pour l’Otan.

Selon Sergueï Lavrov, c’est en revanche l’activité de l’Alliance qui contribue à la création de nouvelles lignes de fracture en Europe. La Russie a plusieurs fois proposé d'entreprendre certaines mesures afin d'atténuer les tensions sur le continent et réduire le risque d'éventuels incidents, mais l’Otan n’a pas répondu.

Lire aussi:

Carla Bruni réagit à la condamnation de Nicolas Sarkozy
Reconnu coupable de corruption, Sarkozy écope de trois ans de prison, dont un ferme
Le Kremlin répond à Biden sur l’«annexion de la Crimée»
Tags:
exercices navals, Russie, OTAN
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook