Défense
URL courte
Par
151279
S'abonner

Un vice-ministre russe des Affaires étrangères a réagi aux propos de Jens Stoltenberg qui a avancé que le concept stratégique de l’Otan adopté en 2010 devait être révisé, y compris en raison de facteur tel que la détérioration des relations avec Moscou.

La Russie entreprendra toutes les démarches nécessaires pour assurer ses intérêts, au cas où l’Otan développerait et mettrait en place un nouveau concept stratégique, a déclaré à Sputnik le vice-ministre russe des Affaires étrangères Alexandre Grouchko.

En réagissant aux propos tenus par le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg, qui a déclaré mercredi que le concept stratégique de l’Alliance devait être révisé vu le contexte actuel, y compris la détérioration des relations avec la Russie, il a déclaré:

«Rien d’inattendu ne s’est produit. En ce qui concerne la Russie, l’Alliance essaie toujours de diaboliser la Russie et de profiter du facteur d’une menace mythique russe pour consolider ses rangs».

Et de faire noter que la nouvelle stratégie de l’Otan n’était pas encore développée.

«À en croire la déclaration du secrétaire général, la décision de concevoir cette nouvelle stratégie au lieu de celle adoptée en 2010 doit être prise par les chefs des États et gouvernements membres lors du sommet.»

Réviser la stratégie face à Pékin et Moscou

Le 17 février, à l’issue de la première journée de la visioconférence des ministres de la Défense de l’Otan, M.Stoltenberg a déclaré que le concept nécessitait un renouvellement, car la situation a changé et ne prend pas en compte l’essor de la Chine et la détérioration des relations avec la Russie.

«Il est également évident que, par le biais des mécanismes de l’Otan, les États-Unis essaient d’attirer les alliés sur leur ligne pour contenir la Chine», a ajouté le vice-ministre.

Et de conclure que Moscou adopterait «toutes les mesures supplémentaires nécessaires pour assurer nos intérêts légitimes dans les domaines de la sécurité et de la défense», a-t-il encore ajouté.

Lire aussi:

Carla Bruni réagit à la condamnation de Nicolas Sarkozy
Reconnu coupable de corruption, Sarkozy écope de trois ans de prison, dont un ferme
Le Kremlin répond à Biden sur l’«annexion de la Crimée»
Tags:
Russie, OTAN
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook