Défense
URL courte
Par
361406
S'abonner

L’armée américaine a raté un test de défense antimissile de moyenne portée près d’Hawaï. La présence d’un navire de collecte de renseignements russe avait été signalée près de cette zone dans les eaux internationales quelques jours avant.

Samedi 29 mai, la Missile Defense Agency (MDA), l’agence du Département de la Défense chargée de la défense balistique antimissile, a raté un test dans l’océan Pacifique.

«L'objectif du test était de démontrer la capacité d'un navire Aegis configuré pour la défense contre les missiles balistiques à détecter, suivre, engager et intercepter un missile balistique de moyenne portée», a indiqué la MDA dans un communiqué.

Deux missiles intercepteurs de type «Standard Missile-6 Dual II» ont été tirés mais «l’interception n’a pas eu lieu». Un examen approfondi aura lieu pour déterminer la cause du problème, conclut le message. L’agence n’a pas fourni de détails sur le lieu de l’essai, mais a confirmé plus tard auprès du média local Maui Now qu’il avait eu lieu au nord-ouest d’Hawaï.

Sous les yeux des Russes?

Cinq jours plus tôt, un navire du renseignement russe avait été détecté à proximité, dans les eaux internationales, selon un haut-gradé américain.

«La flotte américaine du Pacifique sait que le navire russe opère dans les eaux internationales à proximité d'Hawaï et continuera à le suivre pendant toute la durée de son séjour ici», a indiqué mardi 25 mai auprès d’USNI News, le site d’informations de l’Institut naval des États-Unis, son porte-parole John Gay.

Le Kareliya, navire de classe Vishnya basé à Vladivostok, se situait juste en dehors des eaux territoriales américaines, à 13 milles nautiques, le début des eaux internationales étant fixée à 12. USNI News confirme également qu’il n’a pas émis de signal AIS, le système d’identification automatique, et ne représentait dès lors pas un danger pour la navigation ou le test effectué à proximité.

La Défense russe n'a pour le moment pas commenté ce sujet.

En décembre dernier, l’expert militaire russe Igor Korotchenko considérait le système de défense antimissile américain inefficace face aux missiles balistiques intercontinentaux russes. Il estimait par ailleurs qu’il faudrait 15 à 20 ans aux États-Unis pour rattraper leur retard dans ce domaine.

Lire aussi:

Une personne vaccinée peut-elle être considérée comme cas contact?
Président «jupitérien»: «Macron s’est trompé d’époque, il en subit les conséquences» - vidéo
D’un seul geste Cristiano Ronaldo fait perdre quatre milliards de dollars à Coca-Cola
Tags:
Hawaï, Marine russe, test, Agence US de défense antimissile (Missile Defence Agency), défense antimissile, missile
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook