Défense
URL courte
Par
3538
S'abonner

Prévus pour le mois prochain, les tests de missiles hypersoniques ne se passeront pas sans conséquences pour la vie animale de l’atoll de Kwajalein, dans le Pacifique, indique un rapport de l’US Air Force.

En dépit des échecs, le Pentagone n’abandonne pas ses tests de missiles hypersoniques AGM-183A de Lockheed Martin, alias ARRW (Air-launched Rapid Response Weapon ou «Arrow»). Comme l’a annoncé début juin l’US Air Force, de nouveaux auront lieu «le mois prochain».

Toujours début juin, le département de la Défense a publié des rapports dans lesquels il estime que les tests des AGM-183A, qui seront menés près de l’atoll de Kwajalein, dans le Pacifique, pourraient tuer quatre escargots et 90 palourdes ainsi que blesser ou anéantir 108 napoléons, une espèce de poisson en voie de disparition. Le Pentagone se base notamment sur des évaluations faites en 2017 par le Service national de la Pêche maritime.

Ce service avait alors estimé qu’à cause de ces tests plus de 10.000 coraux pourraient «subir une mortalité complète». L'une des principales préoccupations concerne les ondes de choc, qui peuvent se déplacer jusqu’aux fonds marins lorsque les missiles se déplacent à une vitesse hypersonique.

Quoi qu’il en soit, le rapport conclut qu’ils «n'auraient pas d'impact significatif sur l'environnement naturel ou humain».

Plusieurs tests échoués

D’après l’Air Force Magazine, le Pentagone a raté au moins trois tests de ces nouveaux missiles. En décembre 2020, l’ARRW n’a pas été lancé en raison de ce que les responsables avaient qualifié d'«erreurs stupides». En février 2021, le général Heath A. Collins, de l’US Air forces, avait déclaré que l’autre tentative ratée au début de l’année n’était qu’une «légère bosse sur la route» et qu’elle avait été résolue en l’espace de 30 jours.

Cependant, le 5 avril, un ARRW n’avait pas été largué par un bombardier stratégique B-52H Stratofortress.

Lire aussi:

Un policier a mortellement neutralisé un automobiliste à Marseille
Reconduction du couvre-feu de dix jours en Algérie
«Une menace pour la démocratie»: Emmanuel Macron s’insurge contre les anti-pass sanitaire
Tags:
Grande Barrière de corail, poisson, missiles, armes hypersoniques, missiles hypersoniques
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook