Défense
URL courte
Par
1614149
S'abonner

Dans la zone des exercices de la flotte russe dans le centre de l'océan Pacifique, des avions de combat étrangers se sont mis en action, a annoncé ce 24 juin le ministère russe de la Défense. L'armée russe a utilisé du camouflage à l'aérosol, ce qui a empêché les militaires étrangers de déterminer les types de navires et leurs coordonnées exactes.

Après l’épisode avec le destroyer britannique HMS Defender en mer Noire, un incident s’est produit dans la zone des exercices russes dans l’océan Pacifique où des navires de la flotte russe menaient des manœuvres.

Une aviation de combat étrangère s’est mise en action à proximité, a indiqué ce jeudi 24 juin le ministère russe de la Défense lors d’une conférence de presse. «Au cours des exercices de défense aérienne, du camouflage à l’aérosol a été utilisé pour masquer les navires aux yeux d’une aviation étrangère dans la région», a précisé le ministère.

Selon l’armée, cette dissimulation empêche un adversaire de déterminer de quel type de navire il s’agit ainsi que ses coordonnées exactes, donnant le temps d’organiser la défense aérienne.

La Russie a mené du 7 au 24 juin des manœuvres opérationnelles de diverses forces de sa flotte dans la partie centrale de l’océan Pacifique.

Ces exercices ont impliqué près de 20 navires de surface, des sous-marins et des vaisseaux de soutien.

Parmi eux figuraient le croiseur lance-missiles Varyag, le navire anti-sous-marin Amiral Panteleïev, la frégate Maréchal Chapochnikov, les corvettes lance-missiles Gromkii, Soverchenny et Héros de la Fédération de Russie Aldar Tsydenzhapov ainsi que le navire de surveillance radioélectronique Maréchal Krylov.

En outre une vingtaine d’avions y participent, dont des aéronefs anti-sous-marins à longue portée Tu-142mz et des chasseurs-intercepteurs à haute altitude MiG-31BM.

L’Otan mène des exercices près des frontières russes

Parallèlement, l’Alliance atlantique a mené du 6 au 18 juin les exercices «Baltops 2021» dans la mer Baltique. Ceux-ci ont réuni 18 États, dont deux pays partenaires de l’Otan. Environ 40 unités maritimes, 60 avions et 4.000 soldats y ont pris part.

Un aéronef américain repéré

Les incidents impliquant des navires ou des avions aux frontières russes ne sont pas rares. Auparavant, lors de ces manœuvres d’ampleur, un chasseur russe Su-35 avait escorté un avion de reconnaissance américain RC-135 au-dessus de l’océan Pacifique alors qu’il était en train de s’approcher de la frontière.

Le 23 juin, le HMS Defender de la marine britannique, présent en mer Noire depuis le 14 juin, est entré le 23 juin à trois kilomètres dans les eaux territoriales de la Russie, près du cap Fiolent en Crimée, comme l’a annoncé le ministère de la Défense russe aux journalistes. Des faits qui ont donné lieu à un coup de semonce et par la suite à des tensions diplomatiques entre Moscou et Londres.

Lire aussi:

Un séisme de magnitude 8,2 frappe l’Alaska, un risque de tsunami
La Martinique de nouveau confinée
Pfizer explique comment augmenter la protection contre le variant Delta
Tags:
OTAN, océan Pacifique, incident, navires, armée, exercices, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook