Défense
URL courte
Par
26163
S'abonner

Alors que les exercices navals des pays de l’Otan s’enchaînent en mer Noire qui connaît ces dernières semaines une montée des tensions, un navire lance-missiles grec est entré dans la zone le 10 juillet.

Le navire lance-missiles Daniolos de la marine grecque est entré le 10 juillet en mer Noire, indique le Centre national de gestion de la défense de la Russie.

L’apparition du vaisseau intervient alors que les exercices Sea Breeze menés par l’armée ukrainienne avec les États-Unis et d’autres pays de l’Otan ont pris fin le 10 juillet après avoir duré 12 jours et réuni notamment environ 5.000 militaires, 32 navires, 40 aéronefs.

Daniolos doit participer aux autres exercices navals, Breeze 2021, menés par la Bulgarie, également en mer Noire. Programmés du 11 au 19 juillet, ils impliquent 14 pays avec 30 navires, trois avions, huit hélicoptères et 2.065 militaires. Parmi les participants figurent notamment Américains, Turcs, Britanniques, Belges, Ukrainiens, Polonais et Roumains .

Sur fond de hausse des tensions à la suite de l’incident impliquant le HMS Defender qui a violé la frontière russe au large de la Crimée le 23 juin, la flotte de la mer Noire a annoncé qu’il surveillait les activités du bateau lance-missiles de la marine grecque.

Les exercices qui s’enchaînent

Les nouvelles manœuvres qui font suite à Sea Breeze 2021, réunissent-elles aussi principalement les pays de l’Otan.

«La plupart des navires participant aux manœuvres Sea Breeze 2021 participeront également aux manœuvres Breeze sous le commandement de la Bulgarie en mer Noire», a indiqué le commandant de la marine américaine John D. John lors d'un point presse téléphonique vendredi 9 juillet. Il a assuré que leur séjour «n'excéderait pas les délais prévus par la Convention de Montreux».

La convention de Montreux de 1936 interdit notamment à tout pays qui n’a pas accès à la mer Noire d’y laisser des navires de guerre plus de 21 jours, avec des restrictions en termes de classe et de tonnage.

Région sous tension

Moscou dénonce régulièrement les exercices que les pays de l’Otan mènent à proximité de ses frontières, y compris en mer Noire, région de fortes tensions et théâtre d'un récent accrochage avec un navire britannique. Le porte-parole du Kremlin a qualifié le 4 juillet le destroyer d'un «instrument de provocation» promettant que «la réaction de la Russie sera dure» en cas de répétition.

Toujours en juillet, deux chasseurs Su-30 de la flotte de la mer Noire ont intercepté un Boeing P-8 Poséidon de l’US Air Force pour l’empêcher de violer la frontière, selon un communiqué de la Défense russe.

Lire aussi:

Checkmate: «Il y a un vrai marché pour lui»
Le gouvernement fait revoter les députés en pleine nuit pour imposer le pass sanitaire à l’hôpital
L'efficacité du vaccin de Pfizer est tombée à 39% face au variant Delta, constate Israël
Tags:
OTAN, Russie, mer Noire
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook