Défense
URL courte
Par
91352
S'abonner

Un avion de reconnaissance stratégique RC-135 de l’US Air Force a été accompagné par un Su-27 de l’armée russe au-dessus de la mer Noire. Auparavant, le secrétaire adjoint du Conseil de sécurité de Russie a accusé les pays occidentaux de faire escalader la tension à la frontière nationale.

L’armée russe a fait décoller un chasseur Soukhoï Su-27 pour intercepter un avion de reconnaissance américain dans le ciel au-dessus de la mer Noire, a annoncé ce mercredi 14 juillet le Centre national de gestion de la défense.

«L’équipage du chasseur russe a identifié la cible aérienne comme un avion de reconnaissance stratégique RC-135 de l’US Air Force et l’a accompagné au-dessus la mer Noire», a fait savoir le Centre.

Selon ses déclarations, l’interception a été réalisée en stricte conformité avec les règles internationales relatives à l’utilisation de l’espace aérien. Après que l’avion américain a fait demi-tour, l’appareil russe a regagné sa base.

Ces dernières semaines, plusieurs avions militaires étrangers ont été interceptés à l’approche des frontières russes. Dans un entretien accordé au quotidien Rossiïskaïa Gazeta, le secrétaire adjoint du Conseil de sécurité de Russie Mikhaïl Popov a accusé les pays occidentaux de faire escalader la tension militaire à la frontière nationale et de torpiller ainsi la stabilité stratégique.

Un destroyer britannique…

Les tensions en mer Noire sont en effet montées d’un cran le 23 juin, lorsque la Russie a annoncé avoir tiré des coups de semonce contre le destroyer britannique qui avait pénétré dans ses eaux territoriales au large de la Crimée.

Dans le sillage de l’incident, Vladimir Poutine a indiqué que la «provocation» au large de la Crimée impliquait non seulement les Britanniques, mais aussi les Américains.

… et une frégate néerlandaise

Le 29 juin, les Pays-Bas ont pour leur part accusé les militaires russes d’avoir simulé des attaques contre la frégate de la Marine royale néerlandaise HNLMS Evertsen (F805) au sud-est de la Crimée.

Moscou a en réponse confirmé que ses chasseurs Su-30 et bombardiers Su-24 avaient bien survolé le navire néerlandais, tout en soulignant que les vols avaient été effectués à une distance de sécurité sans enfreindre le droit international.

Lire aussi:

La France constate une forte baisse du nombre de nouveaux cas quotidiens de Covid-19
Troisième dose de vaccin: «Cela fait partie du plan de développement économique et actionnarial des labos»
En Seine-Saint-Denis, ces deux prénoms sont les plus donnés aux bébés depuis 2018
La politique vaccinale en France «fait assez sourire en Belgique», selon un épidémiologiste
Tags:
US Air Force, Su-27, RC-135, Russie, États-Unis, Crimée, mer Noire
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook