Défense
URL courte
Par
3923819
S'abonner

Après avoir parcouru 350 kilomètres, un missile de croisière hypersonique Zirkon a détruit une cible côtière de la mer Blanche. Auparavant, Moscou avait annoncé le déploiement de cette arme après des essais réussis. Vladimir Poutine avait alors affirmé que la Russie était le seul pays à posséder ce type d’armes.

Déjà en service opérationnel dans l’armée russe, les systèmes hypersoniques Avangard et Kinjal verront bientôt leurs rangs complétés avec le nouveau missile hypersonique Zirkon, comme l’a annoncé en juin dernier Vladimir Poutine. Avant de le mettre en service, les forces russes ont réalisé des essais en mer Blanche, dans le nord de la Russie.

Comme l’a rapporté le ministère russe de la Défense ce 19 juillet, le tir a été effectué avec succès depuis la frégate de la marine russe Amiral Gorchkov sur une cible côtière. Il l’a détruite après avoir parcouru 350 kilomètres à une vitesse de plus de 8300 km/h (près de Mach 7).

La vidéo relayée par la Défense russe montre comment la frégate lance le missile Zirkon, ainsi que sa trajectoire.

Le missile hypersonique Zirkon

Le Zirkon est le premier missile de croisière hypersonique au monde basé en mer. Sa portée est de 1.000 kilomètres. Capable d’atteindre une vitesse de Mach 9, il a confirmé ses qualités lors de plusieurs essais.

Depuis les premiers essais réalisés en décembre 2019, le missile a été testé une fois sur une cible côtière en décembre dernier et deux fois contre des cibles en mer, en octobre et novembre. Il était prévu d’en réaliser depuis des navires de classe Amiral Gorchkov du projet 22350 et depuis des sous-marins polyvalents d'attaque Iassen-M (885 М).

Sa mise en service est prévue en 2021-2022, a indiqué le vice-ministre russe de la Défense, Alexeï Krivoroutchko.

Comme le ministère de la Défense l’a indiqué, il est conçu pour les sous-marins des projets 885, 885M et 949 АМ, et les frégates polyvalentes des projets 22350 et 23560. En outre, Vladimir Poutine a fait comprendre qu’il pouvait être utilisé depuis le sol.

Modernisation des armements russes

Se prononçant ce 21 avril lors de son grand discours annuel devant l'Assemblée fédérale, Vladimir Poutine a évoqué la modernisation des armements russes. Selon le Président, la part d’armes et d’équipements militaires modernes dans la triade nucléaire russe (aviation stratégique, missiles balistiques intercontinentaux et porte-missiles sous-marins nucléaires) s'élèvera cette année à plus de 88%.

Ainsi, la Russie est en train de doter son armée du système de missiles intercontinentaux Avangard, dont la création a été annoncée en 2018, et poursuit les travaux de mise au point des missiles Sarmate, Zirkon et du missile de croisière Bourevestnik.

Lire aussi:

Le Conseil constitutionnel valide l'extension du pass sanitaire mais censure l'isolement obligatoire
La France a-t-elle vraiment annulé l’envoi d’un avion pour aider la Turquie, en proie aux incendies?
Le fils du chah d'Iran exhorte l'Occident à donner le coup de grâce à la République islamique
Tags:
Russie, Tsirkon (missile), frégate, Admiral Gorchkov (frégate), missile
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook