Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    DES LIVRAISONS DE PETROLE RUSSE POURRAIENT ETRE ENVISAGEES LORS DES POURPARLERS RUSSO-JAPONAIS

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU/TOKYO, 10 janvier (RIA Novosti). Dans le cadre de la visite qu'il a entamée à Moscou, le premier ministre nippon, Junichiro Koizumi, pourrait demander à la partie russe d'examiner l'éventualité de la livraison au Japon d'un million de barils/jour de brut russe, estime-t-on au ministère russe de l'Energie.

    Par ailleurs, le service de presse de ce département a confirmé qu'à la fin de l'année 2002 le gouvernement russe avait été informé par la ministre nippone des Affaires étrangères, Yoriko Kawaguchi, que Tokyo avait décidé d'importer du pétrole russe.

    Jeudi, l'agence d'information japonaise Kyodo Tsushin se référant à des sources informées a annoncé que le Japon était disposé à acheter à la Russie jusqu'à un million de barils/jour de brut.

    Selon l'agence, cette décision a été communiquée au gouvernement russe à la fin de l'année 2002 par la chef de la diplomatie japonaise.

    Par conséquent, le Japon a l'intention d'acheter à la Russie le quart du pétrole qu'il importe.

    Le Japon propose aussi son concours dans la construction d'un pipeline partant de Sibérie pour rejoindre l'Extrême-Orient russe, relève l'agence Kyodo Tsushin.

    Au mois de décembre, le secrétaire général du gouvernement nippon, Yasuo Fukuda, avait annoncé que ce chantier conjoint constituait un des principaux volets de la coopération économique russo-japonaise. Selon lui, la dernière main était mise au projet.

    D'après le quotidien "Nihon Keizai", le gouvernement japonais espère que ce projet lui permettra d'obtenir une concession sur les ressources pétrolières de la Sibérie. Le journal dispose d'informations selon lesquelles le pipeline en question relierait le gisement de pétrole d'Angarsk, situé près du lac Baïkal, à l'Extrême-Orient russe.

    Le "Nihon Keizai" avait relevé précédemment que le Japon fournirait pour la pose de cette conduite plusieurs milliards de dollars sous forme de crédits et de programmes d'investissement.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik