Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    MOSCOU ESPERE QU'UNE IMPULSION SUPPLEMENTAIRE POURRA ETRE DONNEE AUX TRAVAUX CONJOINTS DANS LE CADRE DU G8

    Economie
    URL courte
    0 0 10
    MOSCOU, 10 janvier /RIA-Novosti/. Moscou espère que la présidence de la France au G8 à partir de janvier 2003 "imprimera une impulsion supplémentaire" aux travaux conjoints en cours, a déclaré vendredi le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Alexandre Yakovenko, interrogé par les journalistes au sujet de l'accord sur le Partenariat global contre la prolifération des armes et des matériaux de destruction massive, enregistré à Kananaskis (Canada).

    Donnant son avis sur la réalisation de cet accord, le diplomate a déclaré que ce processus avait sûrement gagné en dynamisme sous la présidence canadienne. Cependant, c'est le sommet du G8 à Evian qui constituera une première étape dans la mise en oeuvre des accords de Kananaskis car "tous devront y présenter des résultats précis", selon lui.

    Alexandre Yakovenko a rappelé que cet accord avait été enregistré dans le cadre du sommet du G8 à Kananaskis les 26-27 juin 2002. Il s'agit d'accorder à la Russie et à d'autres pays de la CEI jusqu'à 20 milliards de dollars pour dix ans dans le but de résoudre les problèmes liés à la non-prolifération, au désarmement, à la lutte antiterroriste et à la sécurité nucléaire.

    La Russie a, de son côté, mené des négociations à ce sujet avec les autres membres du G8 et présenté à ses partenaires des propositions de coopération concrètes en matière de démantèlement des armes de destruction massive et des sous-marins nucléaires désaffectés.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik