Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    LES HAUTS PRIX DU PETROLE SE REPERCUTENT NEGATIVEMENT SUR LE DEVELOPPEMENT DE L'INDUSTRIE RUSSE DANS SON ENSEMBLE, A DECLARE LE CONSEILLER DU PRESIDENT RUSSE

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    DAVOS (SUISSE), 24 janvier (de nos correspondants Serguei Koudassov et Boris Petchnikov). Les hauts prix du pétrole se répercutent négativement, à long terme, sur le développement de l'industrie russe dans son ensemble. Cet avis été émis à RIA-Novosti par Andrei Illarionov, conseiller du président russe pour les problèmes économiques.

    Selon lui, les hauts prix du brut qui se sont établis actuellement, y compris ceux du mélange pétrolier russe "yourals", sur les marchés mondiaux de l'énergie doivent être considérés des deux points de vue: comme un facteur temporaire et sur le plan de l'influence de ce phénomène sur divers secteurs de l'économie russe.

    Andrei Illarionov a souligné qu'à bref terme les hauts prix du pétrole sont avantageux pour le budget russe, car ils complètent bien son chapitre des recettes. A long terme, ils sont désavantageux, car ils influent négativement sur divers secteurs de l'économie de la Russie, surtout sur ceux qui ne sont nullement liés à l'industrie pétrolière.

    Comme l'a fait savoir le conseiller du président russe, l'accroissement de la production de pétrole en Russie est de 8 à 9 % par an et la réduction de la production industrielle enregistrée ces derniers mois est de 15 %. On peut constater, a-t-il souligné, que l'industrie russe a cessé de progresser.

    De plus, à son avis, il y a un autre aspect négatif des hauts prix du brut: l'absence d'opposition à la hausse du cours réel des devises qui s'oriente sur les paramètres de la formation des prix des matières premières, notamment du pétrole.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik