Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    LE CONSORTIUM ENERGETIQUE RUSSO-UKRAINIEN SERA ENREGISTRE COMME UNE PERSONNE MORALE UKRAINIENNE SIEGEANT A KIEV

    Economie
    URL courte
    0 0 10
    KIEV, 28 janvier (de notre envoyé spécial). Le consortium énergétique russo-ukrainien sera enregistré "comme une personne morale ukrainienne siégeant à Kiev", a annoncé mardi le président russe Vladimir Poutine lors d'un point de presse à Kiev. Les statuts de cette structure ayant pour vocation de développer le réseau de gazoduc et de trnasporter du gaz russe(et non seulement russe) vers l'Europe occidentale seront enregistrés tout prochainement", selon lui.

    Une réunion des organes dirigeants du consortium se tiendra dans un avenir proche, a indiqué M.Poutine avant d'estimer que le début du travail pratique du consortium avait mis fin au bavardage politique autour de cette question.

    Par ailleurs, le chef de l'Etat a noté que la Russie coopérait dans le secteur gazier avec le Turkménistan, l'Ouzbékistan et le Kazakhstan et a même créé une coentreprise gazier russo-kazakhe.

    Il faut que tous les partenaires conjuguent leurs efforts pour se présenter ensemble sur les marchés des pays européens". "Cela peut devenir un apport de poids dans le développement des relations de certains pays membres de la CEI avec l'Europe occidentale", à son avis.

    Pour sa part, le président ukrainien Léonid Koutchma a dit qu'il fallait impliquer une partie tierce, avant tout l'Allemagne" dans les activités du consortium et que c'était déjà chose faite. "Il y a déjà une charpente de ce système" qui répond aux intérêts de la partie ukrainienne, selon lui. Dans le même temps, le leader ukrainien a appelé à "réfléchir à demain, en tout premier lieu, à refaire complètement" le système de transport de gaz qui est en très mauvais état ce qui fait les parties subir des pertes énormes. Des investissements très importants sont nécessaires pour rénover l'équipement, mais l'avenir est impossible sans ces efforts, a déclaré M.Koutchma.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik