Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    LE SECTEUR FORESTIER A BESOIN D'UNE REFORME URGENTE

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 29 janvier (RIA-Novosti). Alexandre Beliakov, président du Comité de la Douma (chambre basse du parlement russe) pour les ressources naturelles et l'utilisation de la nature, estime que la réforme du secteur forestier est une affaire d'importance primordiale pour l'Etat.

    Il l'a déclaré mercredi au cours d'une conférence de presse au siège de RIA-Novosti. Le secteur forestier est l'unique branche des matières premières qui n'a pas enregistré un accroissement depuis 12 ans.

    A l'heure actuelle, les richesses forestières rapportent à la Russie 8 milliards de dollars US au maximum, alors qu'elle pourrait en retirer 100 milliards de dollars, estime Alexandre Beliakov. Il a cité l'exemple de la Finlande qui, bien que ses surfaces occupées par les forêts soient bien plus petites, en tire un revenu quatre fois plus grand.

    De l'avis du parlementaire, les tentatives de nier le rôle de l'Etat dans le développement des rapports de production dans le secteur forestier sont "une très grave erreur". L'avenir appartient à la propriété privée dans ce secteur. Il s'est prononcé contre l'adoption d'une nouvelle variante du Code forestier, mais il juge nécessaire d'apporter des amendements sérieux à la législation en vigueur. Cela concerne tout d'abord le transfert de certaines fonctions de la gestion rapide des forêts aux sujets de la Fédération et aux collectivités locales. Il faut créer prochainement une bourse forestière électronique qui enregistrerait toutes les transactions concernant le bois.

    Lire aussi:

    Theresa May ordonne d'élaborer un système de visas pour les migrants de l’UE
    Les USA veulent « améliorer » les lois sur les médias en Serbie
    En Chine, les robots mettent banquiers et spéculateurs au chômage
    Corée du Nord: les sanctions de l’Onu risquent de provoquer un chômage massif
    Au Royaume-Uni, les banques à deux doigts de fuir la City
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik