Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    LES PETROLIERS RUSSES SE PENCHENT SUR LE PROBLEME DE L'UNITE DE MASSE POUR MESURER LE PETROLE

    Economie
    URL courte
    0 111
    KAZAN, 4 février. /De notre correspondant Vladimir CHEVTCHOUK/. Ce mardi Kazan, capitale de la république fédérée du Tatarstan, reçoit une Conférence nationale consacrée à l'implantation d'un système assurant l'unicité des unités de mesure de la masse du pétrole et des produits pétroliers.

    Les initiateurs et organisateurs de la Conférence sont l'Institut national de recherche sur la débitmétrie, le ministère de l'Energie et des compagnies pétrolières.

    Des spécialistes des plus grandes compagnies pétrolières russes y prendront part.

    La question principale de l'ordre du jour est l'implantation d'un nouvel étalon unique de masse des substances liquides élaboré par l'Institut national de recherche sur la débitmétrie.

    L'étalon a été conçu dans le cadre de la réalisation des "Principes de la politique nationale en matière de développement de la science et des technologies dans la période allant jusqu'en 2010 et à plus long terme". Le niveau scientifique et technique de l'étalon est conforme aux derniers progrès de la technique nationale et étrangère. Son implantation et son utilisation dans les instruments de mesure des débits des corps liquides permettront de garantir l'authenticité et la précision du comptage du pétrole et des produits pétroliers.

    Les concepteurs du projet s'accordent trois ans environ pour homologuer le nouvel étalon et le comparer avec les outils analogues utilisés en Allemagne, en Grande-Bretagne, au Japon et dans d'autres pays.

    Lire aussi:

    La Russie prête à participer à la restauration de l'industrie pétrolière en Syrie
    Moscou et Téhéran en route vers la signature de contrats pétroliers
    Le pétrole, la solution pour stopper la guerre civile en Libye?
    Extraire le pétrole en Arctique? La Russie a une recette innovante
    La Chine a importé 100 M t de pétrole russe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik