Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    LA RUSSIE NE VOIT PAS DE PROBLEMES DE PRINCIPE SUR LA VOIE DU PARTENARIAT ECONOMIQUE AVEC LA FINLANDE

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 6 février (RIA-Novosti). La coopération économique entre la Russie et la Finlande n'a pas de problèmes de principe non réglés. C'est ce qu'a déclaré, dans une interview à RIA-Novosti, Alexandre Yakovenko, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, à la veille des pourparlers entre les ministres des Affaires étrangères de Russie et de Finlande qui auront lieu vendredi à Moscou.

    "Les problèmes qui surgissent concernent, avant tout, l'extension des contacts et le travail efficace à la frontière commune qui reste, pour l'instant, l'unique zone de contact de la Russie avec l'espace de l'UE", a-t-il fait remarquer.

    Selon lui, nos rapports économiques se développent de façon dynamique. "Notre coopération bilatérale a progressé dans de nombreux secteurs, le chiffre d'affaires des échanges commerciaux s'accroît de manière stable, de même que le commerce des services", a dit le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères. Entre janvier et octobre 2002, le chiffre d'affaires a atteint environ 5,1 milliards d'euros, le solde positif étant enregistré par la Russie.

    En ce qui concerne les rapports politiques russo-finlandais, le diplomate a dit qu'ils se distinguaient par le dialogue intense.

    "Les rencontres du président russe Vladimir Poutine avec la présidente finlandaise Tarja Halonen qui sont devenues régulières et les contacts permanents - en règle générale, deux à trois fois par an - des chefs de gouvernement Mikhail Kassianov et de Paavo Lipponen (leur dernière rencontre a eu lieu le 11 janvier à Kirkenes) ont assuré un niveau particulier de confiance mutuelle", a-t-il dit, en soulignant qu'en 2002 Igor Ivanov a eu trois rencontres avec Erkki Tuomioja.

    Le texte intégral de l'interview d'Alexandre Yakovenko est disponible sur le site de RIA-Novosti www.rian.ru.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik