Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    MOSCOU A INTERET A ATTIRER DES TECHNOLOGIES ET DES CAPITAUX FRANCAIS

    Economie
    URL courte
    0 3 0 0
    MOSCOU, 10 février /RIA-Novosti/. Le volume accumulé des investissements français dans l'économie de la ville de Moscou se monte à ce jour à près de 3 milliards de dollars, indice qui place la France derrière l'Allemagne et Chypre parmi les plus gros investisseurs étrangers de la capitale russe, a annoncé dans son interview à RIA-Novosti le maire de Moscou Youri Loujkov suite à la visite d'Etat en France que le président russe Vladimir Poutine a commencé lundi.

    Plus de 300 entreprises avec participation française ont été enregistrées dans la ville, a dit Youri Loujkov. Par exemple, l'entreprise Mosparteplogaz (chauffage) a parmi ses fondateurs Gaz de France International. Cette même société devient un des fondateurs de Forgaz, une entreprise se spécialisant dans l'apprentissage technique du personnel pour l'industrie gazière, a-t-il ajouté.

    La réalisation d'une série de projets conjoints contribue au développement des relations entre les deux capitales. Notamment, Générale de restauration Compas est un des premiers producteurs de plats cuisinés pour les écoles à Moscou. Charison construit un hôtel dans la zone économique franche de Chérémetiévo. La société SETEC participe à la mise en oeuvre du projet de construction du centre d'affaires de la capitale, "Moscou-City", a annoncé le maire.

    Le gouvernement de Moscou a intérêt à attirer des technologies et des capitaux français pour créer dans la capitale d'importants centres de commerce et d'affaires, de parkings souterrains, pour développer les productions conjointes sur la base des industries locales, notamment légère et cosmétique. "Moscou compte aussi sur la participation de ses partenaires français dans l'échange de hautes technologies et dans la coopération en matière de petites et moyennes entreprises", a ajouté Youri Loujkov.

    Lire aussi:

    Poutine: les pires relations entre Moscou et Washington depuis la guerre froide
    Poutine et Macron donnent une conférence de presse à Versailles
    «Riyad a davantage besoin de Moscou que Moscou de Riyad»
    Berlin ne veut pas accepter les nouvelles sanctions US contre la Russie
    Les nouvelles sanctions US «nuisent aux intérêts économiques européens»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik