Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    "GAZPROM" A DIX ANS

    Economie
    URL courte
    0 1 0 0
    MOSCOU, 17 février. /RIA-Novosti/. Ce lundi "Gazprom", le plus grand holding gazier du monde, fête ses dix ans.

    Le 17 février 1993, par une ordonnance du Conseil des ministres de la Fédération de Russie, le consortium gazier d'Etat a été transformé en société anonyme publique. En 1998, "Gazprom" devient société par actions.

    Elle compte aujourd'hui plus de 500 000 actionnaires dont le plus important est, depuis tous les dix ans d'existence de la société, l'Etat qui détient actuellement 38,37% de ses actions.

    "Gazprom" aujourd'hui est un avant-poste de l'économie russe. La société entre pour 8% dans la production industrielle nationale et pour plus de 25% dans les recettes fiscales du budget fédéral. Elle contrôle 65% des ressources gazières de la Russie et 20% des ressources mondiales. Ses réserves de gaz prospectées sont évaluées à 26 000 milliards de mètres cubes. Elle intervient pour 20% dans la production de gaz dans le monde et pour 90% en Russie et possède le plus grand réseau de transport, long de plus de 155 000 km.

    "Gazprom" dispose du plus grand portefeuille de contrats d'exportation au monde et détient la place de leader pour le volume des exportations de gaz naturel. Ses contrats à long terme portent sur plus de 2 200 milliards de mètres cubes. Un mètre cube de gaz sur quatre consommés en Europe lui est fourni par "Gazprom".

    Au cours des dix ans qu'elle existe, la société a produit 5 500 milliards de mètres cubes de gaz. Dans la période 2001-2002, sa direction a mis en oeuvre un éventail de mesures appelées à stabiliser et à augmenter la production. En 2002, pour la première fois depuis quatre ans, la production a augmenté de 9,9 milliards de m3 pour atteindre 521,9 milliards de m3.

    "Gazprom" ne cesse de développer son infrastructure. De 1993 à 2002, ses entreprises ont découvert trente nouveaux gisements et 24 réservoirs d'hydrocarbures dans les gisements en exploitation. Pendant cette période, le rythme de la production est resté supérieur à celui d'accroissement des réserves. En 2002, cette tendance a été surmontée lorsque l'accroissement des réserves d'hydrocarbures a atteint 535,9 millions de tonnes de combustible moyen.

    L'une des activités les plus importantes est le développement et la modernisation du Réseau unique de distribution de gaz. De 1993 à 2002, "Gazprom" a construit et mis en service 15 600 km de gazoducs et de déviations et 90 stations de compression d'une puissance sommaire supérieure à 6 millions de kW.

    En dix ans d'activité sur le marché intérieur et extérieur, "Gazprom" s'est fait une réputation de partenaire sûr et fiable, ayant livré plus de 2 900 milliards de m3 de gaz aux consommateurs nationaux et exporté plus de 600 milliards de m3 vers les autres Etats de la CEI et les pays baltes et 1 200 milliards vers les autres pays étrangers. De 1993 à 2002, les exportations de gaz par le truchement de "Gazprom" ont rapporté 88 milliards de dollars à la Russie.

    Pour fiabiliser et diversifier ses exportations de "combustible bleu" "Gazprom" a réalisé d'importants projets de transport de gaz.

    L'année 1995 a été celle de la mise en chantier d'un gazoduc transcontinental "Yamal-Europe" appelé à relier les gisements de la presqu'île de Yamal à l'Europe de l'Ouest. Cinq ans après, la canalisation et deux stations de compression ont été mises en services sur le territoire de la Pologne. A l'heure actuelle, les travaux de construction se poursuivent sur le territoire de la Biélorussie et de la Russie. Le pipe-line aura un débit de projet de 30 milliards de m3 de gaz par an.

    En février 2000, "Gazprom" a mis à l'exécution son projet "Blue Stream" de livraison directe de gaz à la Turquie. Pour la première fois dans la pratique mondiale une canalisation a été posée sur le fond de la mer Noire par 2 150 mètres de profondeur dans un milieu agressif. Le 30 décembre 2002, elle a été mise en service.

    En novembre 2002 est venu le tour d'un autre projet stratégique, celui d'un gazoduc nord-européen qui doit traverser la mer Baltique en partant de Vyborg pour aboutir au littoral allemand. Il permettra d'augmenter les livraisons de gaz aux pays scandinaves et de rendre plus sûres celles destinées à l'Europe de l'Ouest et au Nord-Ouest de la Russie.

    "Gazprom" étudie de près la possibilité de s'installer sur des marchés nouveaux, notamment en Asie-Pacifique.

    Sa stratégie économique consiste toujours à améliorer sa capitalisation. Depuis 1995, année où ses actions ont commencé à être négociées dans le Système de commerce russe, sa capitalisation s'est multipliée par 17 en passant de 1,2 à 20,4 milliards de dollars en 2002.

    "Gazprom" est un gros contribuable des budgets de différents niveaux. En dix ans, la société a payé plus de 40 milliards de dollars à titre de redevances fiscales.

    D'autre part, elle investit des fonds importants dans le développement de l'industrie nationale. De 1993 à 2002, elle s'est fait fournir par différentes entreprises des produis industriels et des services pour un montant supérieur à 20 milliards de dollars.

    "Gazprom" est le plus gros investisseur en Russie. En 2002, la société a déboursé à cet effet plus de 150 milliards de roubles. L'année en cours, elle projette d'investir 179,8 milliards de roubles.

    "Les positions de leader que "Gazprom" détient sur le marché du gaz mondial et national seront maintenues et fortifiées. "Gazprom" sert de base au développement stable du pays au XXIe siècle", a déclaré le président du Conseil d'administration du géant gazier, Alexéi Miller.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik