Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    LA RUSSIE PRETE A INVESTIR PRES DE 200 MILLIONS DE DOLLARS DANS UN PORT FLUVIAL MOLDAVE

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    CHISINAU, 17 février /de notre correspondant Vladimir Novossadiouk/. L'entreprise publique russe Inmortrans est prête d'investir dans les deux ans à venir près de 200 millions de dollars dans la construction d'un port fluvial et d'un terminal de pétrole à Giurgiulest, en Moldavie, a déclaré son directeur Vladimir Pachtchenko.

    Les Russes projettent de verser à la Banque européenne pour la reconstruction et le développement 15 millions de dollars pour le terminal de pétrole à Giurgiulest dont la construction a été effectuée grâce aux investissements de la Banque mais qui n'a été achevée qu'à 60%, a-t-il dit.

    Il est prévu d'investir encore près de 44 millions de dollars dans la construction d'un port de passagers et de marchandises moderne, d'un quai pour pétroliers et de remettre aux actifs de la joint-venture russo-moldave Danubia-Baltrans des navires de passagers et des cargos d'un coût total de près de 100 millions de dollars. Le reste des investissements ira à la construction, avec la participation du groupe russe Lukoïl, d'une raffinerie aux environs de Giurgiulest, à condition que le gouvernement moldave accepte cette idée.

    La Russie et la Moldavie auront la possibilité de transporter des cargaisons en direct aussi bien entre les deux pays que dans la direction européenne, sans payer de taxes douanières et en contournant les ports roumains et ukrainiens, ce qui permettra de réduire notablement les frais de transport, a dit Vladimir Pachtchenko.

    La construction du port à Giurgiulest sera achevée avant le 1er janvier 2005.

    Lire aussi:

    Cinq diplomates russes déclarés personae non gratae en Moldavie
    Relations Russie-Moldavie: Dodon promet d’empêcher une détérioration
    Dans l’intérêt de la Moldavie, Dodon remet en question un contrat avec une société US
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik