Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    LE PROJET DE PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT SOCIO-ECONOMIQUE A MOYEN TERME DE LA RUSSIE

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 18 février (RIA Novosti). La réalisation du Programme de développement socio-économique à moyen terme (2003-2005) de la Russie devrait avoir pour résultat principal l'élimination de la tendance au ralentissement du développement économique et la mobilisation de nouvelles sources de croissance à même d'assurer ultérieurement son accélération.

    La rédaction préliminaire du projet de programme a été publiée lundi sur le site officiel du gouvernement russe.

    Dans ce document il est relevé que si la tendance se maintenait, en 2005 le taux de croissance économique tomberait à 2-3 pour cent l'an. Par contre, la réalisation des mesures prévues dans le programme permettrait d'accroître ce taux de plus de deux fois. En 2005, le taux de croissance du produit intérieur brut (PIB) serait porté à 4,5 pour cent et à près de 5 pour cent l'an les trois années suivantes. Par rapport à 2000, en 2005 le PIB pourrait progresser d'un quart et de près d'une fois et demie en 2008.

    Cette croissance économique sera obtenue principalement par une modernisation intensive de l'économie sur la base d'une plus pleine utilisation du potentiel d'investissement de l'économie russe (épargne brute). Au cours de la période envisagée un taux d'épargne brute élevé (28-30 pour cent du PIB) sera maintenu dans l'économie russe.

    Les mesures visant le développement de la petite et moyenne entreprises seront génératrices d'emplois. Ce facteur stimulera la croissance des revenus réels et la demande. En 2005, les revenus de la population devraient augmenter de 19,4 pour cent par rapport à 2002. Dans le même temps la montée de la productivité du travail entraînera une augmentation de 22,3 pour cent du salaire réel.

    Par ailleurs, les mesures figurant dans le programme en vue de stimuler l'activité nationale et d'aider les exportateurs d'articles à haut coefficient de valeur ajoutée à conquérir de nouveaux marchés des hautes technologies constituent un autre facteur de croissance.

    Les mesures du Programme concernant la refonte des monopoles structurels et le relèvement équilibré des prix (tarifs) des produits énergétiques stimuleront les économies d'énergies. En 2003-2005, l'intensité énergétique du PIB diminuera de 12-13 pour cent. Le rendement énergétique constituera un des instruments de diversification de l'économie russe et de réduction sensible de la part des matières premières dans ses exportations.

    S'ensuivront par conséquent des changements structurels au profit des branches transformatrices. Si en 2000 la part des secteurs extractifs dans la production industrielle était de 50,4 pour cent et de 49,6 pour cent dans les branches transformatrices, en 2005 ces taux seront respectivement de 48,8 et de 51,2 pour cent.

    Une croissance économique élevée créera les conditions nécessaires pour des changements positifs dans le secteur social. Des possibilités existeront pour stopper la régression démographique et augmenter rapidement les revenus des groupes sociaux les plus défavorisés. La mise en place de nouveaux mécanismes de répartition et d'accumulation permettront en 2003-2005 de relever de 9,5 pour cent en termes réels le montant moyen des pensions de vieillesse. Le taux de pauvreté qui était de 25 pour cent en 2002 tombera à 22-23 pour cent en 2005.

    La réalisation du programme de développement socio-économique de la Russie créera une situation économique nouvelle dans le pays, est-il souligné dans le document.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik