Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    L'ECONOMIE SERA LE VOLET ESSENTIEL DE LA VISITE DU PREMIER MINISTRE RUSSE EN POLOGNE

    Economie
    URL courte
    0 1 0 0
    VARSOVIE, 20 février (de notre correspondant Viktor Nesterovitch). Au cours de la visite que le chef du gouvernement russe, Mikhaïl Kassianov, entame ce jeudi en Pologne, une attention toute particulière sera accordée à la coopération économique des deux pays, a déclaré le ministre polonais des Affaires étrangères, Wlodzmierz Cimoszewicz.

    L'accord gazier signé récemment par la Pologne et la Russie ouvre la voie au règlement d'autres problèmes économiques bilatéraux, a relevé le chef de la diplomatie polonaise. Parmi ces problèmes Wlodzimierz Cimoszewicz a cité, entre autres, la libéralisation des normes russes et polonaises limitant les livraisons de certains groupes de marchandises.

    Mikhaïl Kassianov et le premier ministre polonais, Leszek Miller, se rendront à Lodz où ils prendront part à un forum économique d'hommes d'affaires des deux pays. Compte tenu de la spécialisation de cette région polonaise, une grande attention sera accordée aux possibilités d'extension de la coopération russo-polonaise dans les domaine des industries textile et pharmaceutique. Les parties envisageront également le resserrement de la coopération des régions des deux pays.

    A Lodz Mikhaïl Kassianov visitera une entreprise aéronautique du ministère polonais de la Défense où sont réparés les hélicoptères de fabrication soviétique en service dans l'armée polonaise. L'accord que les deux pays signeront prochainement au sujet de la modernisation des hélicoptères d'assaut polonais Mi-24 ouvrira de nouvelles perspectives devant cette entreprise.

    Dans son voyage en Pologne Mikhaïl Kassianov est accompagné de son épouse, Irina. A Varsovie l'épouse du premier ministre polonais, Alexandra Miller, lui servira de guide dans la visite du château Royal et du Musée ethnographique. A Lods les deux femmes feront le tour de la ville et s'entretiendront avec les enseignants et les élèves de l'Académie de musique.

    Lire aussi:

    Bandera, génocide et pogroms: l'Ukraine et la Pologne en plein désamour
    Pourquoi Trump entretient les mythes polonais
    Varsovie pourrait demander à Berlin de réparer les dommages de la 2è Guerre Mondiale
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik