Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    L'ASSEMBLEE "FEMMES, LEADERS DE LA NOUVELLE RUSSIE" S'EST OUVERTE A MOSCOU

    Economie
    URL courte
    0 310
    MOSCOU, 5 mars (de notre correspondante Marina Ouryvaieva). La quatrième assemblée des milieux d'affaires russes "Femmes, leaders de la nouvelle Russie. Business et société" s'est ouverte mercredi à Moscou. Les représentantes de 72 régions de la Russie (au total, la Russie compte 89 régions), de plus de 800 entreprises, ainsi que de plus de 50 organisations sociales et unions y participent.

    Prenant la parole à l'ouverture du forum, Viktor Dombrovski, vice-président de l'Union des industriels et des entrepreneurs de Russie, a fait remarquer que les femmes participaient plus activement, ces derniers temps, à la vie sociale du pays. Selon lui, la participation croissante des femmes au business rend les milieux d'affaires plus attrayants. Les femmes influent surtout sur le règlement des questions ayant trait au domaine social, a déclaré Viktor Dombrovski. Il s'agit aussi bien de la réglementation du travail des entreprises que de l'adoption de nouveaux projets de lois.

    Les participants au forum examineront, entre autres, les questions relatives à l'activité des femmes dans le cadre de la libre entreprise et à la place qu'occupe cette activité dans la société, ainsi que le rôle de la femme dans la formation des structures de l'Etat, de l'atmosphère constructive et de l'édification sociale civilisée de la Russie.

    La vice-première ministre russe Valentina Matvienko, le président de la chambre basse du parlement Guennadi Seleznev, ainsi que les représentantes de divers ministères et départements participeront aux travaux de l'Assemblée.

    Lire aussi:

    Pourquoi les Français sont-ils appelés à financer le «journalisme libre» en Syrie?
    Il faut une loi sur la protection des femmes contre la violence!
    Législatives en France: 223 femmes à l’Assemblée nationale, un nouveau record battu
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik