Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    UN ANCIEN DIPLOMATE JAPONAIS CONDAMNE POUR MALVERSATIONS DANS DES PROJETS D'AIDE A LA RUSSIE

    Economie
    URL courte
    0 0 10
    TOKYO, 6 mars (de notre correspondant Ivan Zakhartchenko). Un ancien diplomate japonais a été condamné à dix-huit mois de prison avec sursis et à trois ans de mise à l'épreuve pour des malversations commises dans la réalisation de projets d'aide à la Russie.

    Cette sentence a été prononcé par un tribunal de Tokyo à l'égard d'Akira Maijima, 38 ans, assistant du chef du service d'aide à la Russie au ministère japonais des Affaires étrangères.

    Akira Maijima était accusé, tout comme un autre diplomate nippon haut placé, Masari Sato, d'avoir dépensé à mauvais escient 33 millions de yens (environ 282.000 dollars) de fonds publics alloués pour la réalisation d'un projet énergétique sur une île des Kouriles du Sud.

    Le scandale avait éclaté au mois de février 2002, lorsque les autorités japonaises avaient engagé des poursuites contre l'ancien député Muneo Suzuki, une personnalité en vue du Parti libéral-démocratique au pouvoir. Il était officieusement considéré au Japon comme le superviseur politique de la diplomatie nippone vis-à-vis de la Russie et des anciennes républiques de l'Union soviétique. Ainsi qu'on le prétend, Masari Sato et Akira Maijima faisaient partie du proche entourage de Nuneo Suzuki.

    L'ancien député japonais avait été incarcéré et accusé d'être personnellement intervenu à des fins lucratives dans la distribution des commandes publiques dans le cadre du programme gouvernemental d'aide humanitaire aux habitants des Kouriles du Sud et d'avoir empoché des pots-de-vin pour une somme de 5 millions de yens (40.000 dollars).

    Moscou avait considéré que ce scandale était une affaire intérieure du gouvernement japonais.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik