Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    TEHERAN ESTIME QUE LE STATUT JURIDIQUE DE LA MER CASPIENNE DOIT ETRE FONDE SUR SES ACCORDS SOVIETO-IRANIENS

    Economie
    URL courte
    0 0 10
    TEHERAN, 14 mars. /De notre correspondant Nikolaï TEREKHOV/. Le statut juridique de la mer Caspienne doit être élaboré sur la base et compte tenu des accords conclus entre l'URSS et l'Iran en 1921 et 1940, a déclaré dans une interview exclusive à RIA Novosti le ministre iranien des Affaires étrangères, Kamal Kharrazi.

    Il a trouvé positifs ses pourparlers bilatéraux avec le chef de la diplomatie russe, Igor Ivanov, sur les problèmes de la mer Caspienne mais, à son avis, le régime juridique de la mer doit être adopté par tous les pays riverains et être global.

    "Certes, nous approuvons la coopération dans l'exploitation des ressources pétrolières dans la mer mais, en premier lieu, nous devons décider quelles zones et quels territoires sont communs", a expliqué le ministre iranien. "Il importe aussi d'établir l'appartenance des différents territoires à tel ou tel Etat", a-t-il ajouté.

    Le chef de la diplomatie iranienne a fait remarquer que "si nous arrivons à tracer une ligne de partage équitable, il serait plus facile de négocier l'appartenance de tel ou tel territoire à tel ou tel Etat. Dans ce cas, il sera plus aisé de parler d'une coopération". "Nous continuons clairement et assurément nos pourparlers bilatéraux avec l'Azerbaïdjan et voulons qu'ils aboutissent à un partage équitable des ressources du fond de la mer. Ce processus demande une approche scientifique", a estimé Kamal Kharrazi qui a ajouté que "la Turkménie et l'Iran occupent des positions communes envers les problèmes caspiens".

    "Cependant, le statut juridique de la mer doit être élaboré sur la base et compte tenu des accords soviéto-iraniens de 1921 et de 1940", a conclu Kamal Kharrazi. Il estime également qu'il est nécessaire d'élaborer un régime juridique général de la mer Caspienne qui embrasserait tous les aspects de cette pièce d'eau.

    Lire aussi:

    Les bases aériennes d’Iran mises à la disposition de Moscou
    «Les Iraniens rejettent de telles déclarations d'amitié de la part des USA»
    «Сonséquences imprévues»: comment les sanctions US contre l'Iran frapperont UE
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik