Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    LE CONSEIL DE SECURITE RUSSE FAVORABLE A DES MESURES DE PROTECTION POUR LA PERIODE D'ADHESION A L'OMC

    Economie
    URL courte
    0 110
    MOSCOU, 2 avril /RIA-Novosti/. Il convient d'élaborer et de réaliser un ensemble de mesures visant à protéger les branches clefs de l'économie nationale et à soutenir les exportations russes pendant que la Russie préparera son adhésion à l'Organisation mondiale du commerce, et à en minimiser les possibles conséquences négatives, surtout pour les régions de Russie.

    Telle est la conclusion à laquelle a abouti la Commission intersectorielle pour la sécurité économique du Conseil de sécurité, a rapporté mercredi le service de presse du Conseil.

    La Commission souligne que l'appartenance à part entière de notre pays à l'OMC doit constituer "un outil de protection des intérêts nationaux de la Russie sur les marchés internationaux" et "un puissant encouragement extérieur dans la réalisation de la tâche qui consiste à accélérer les taux de croissance, la diversification des structures économiques et la diminution de la part des monopoles sur le marché national des biens et services".

    La participation de la Russie à l'OMC est appelée à garantir l'accès des marchandises compétitives russes, avant tout des articles manufacturés et des services, aux marchés mondiaux, et à éliminer les restrictions discriminatoires décrétées à l'égard des produits d'origine russe.

    En même temps, les conditions dont des pays-membres de l'OMC veulent assortir l'adhésion de Russie montrent que celles-ci sortent du "cadre des normes et règles de cette organisation" et qu'en cas de leur adoption une partie considérable des marchandises de l'industrie de traitement et des produits agricoles russes, de même que des services de secteurs tels que finances, assurances, banques et télécommunications, peuvent s'avérer non compétitives non seulement sur les marchés extérieurs mais aussi à l'intérieur du pays".

    "La population du pays, la société et l'Etat" peuvent faire face à des conséquences graves aussi au cas où seraient pris les engagements qui donnent satisfaction aux exigences de certains pays de l'OMC de "porter au niveau des cours mondiaux mais, au fait, d'accroître brusquement, les prix intérieurs des marchandises et des services des monopoles naturels russes, de refuser de recourir à la plupart des formes de soutien d'Etat, notamment direct, aux entreprises de l'industrie, de l'agriculture et d'autres branches de l'économie russe", lit-on dans le communiqué du service de presse du Conseil de sécurité.

    Lire aussi:

    La Russie proteste contre les sanctions antirusses de Kiev auprès de l’OMC
    THAAD: Séoul internationalise le conflit avec Pékin
    Nouvelles sanctions, la Russie dit... merci et garde le cap
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik