Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    LE CHEF DE "ROSNEFT" N'EXCLUT PAS UNE REACTION ADEQUATE A L'INCIDENT DANS L'AEROPORT DE LONDRES

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 3 avril. /De nos correspondants Grigori TEBENIKHINE et Elena FEDOROVA/. Le chef de "Rosneft", Serguéi Bogdantchikov, n'exclut pas la prise de contre-mesures en raison de l'incident qui a eu lieu dans l'aéroport de Londres où l'on a saisi et copié ses documents confidentiels.

    Le chef de "Rosneft" a annoncé lors d'une conférence de presse à Moscou que ce matin il avait touché au téléphone le chargé d'affaires de Grande-Bretagne en Russie et lui avait formulé une "série d'exigences". Si elles ne sont pas satisfaites, les juristes de sa société prendront de "mesures adéquates", a dit Serguéi Bogdantchikov qui n'a pas précisé ce qu'il avait demandé au diplomate britannique.

    Mercredi soir, lorsqu'il était arrivé à Londres pour participer au Sixième forum économique russe, les autorités de l'aéroport lui avaient pris et copié ses documents de travail, après quoi il avait décidé de revenir à Moscou.

    Serguéi Bogdantchikov a souligné que de jure il n'avait pas franchi la frontière de la Grande-Bretagne. Il considère que toutes les formalités auxquelles il a été soumis étaient illégales et affirme que tous ses documents étaient en règle.

    Serguéi Bogdantchikov a dit qu'il projetait en Grande-Bretagne des négociations d'affaires avec les dirigeants de "British Petroleum" et de la Banque européenne pour le développement et la reconstruction. A ses dires, il voulait notamment étudier avec BP un "nouveau contrat important, d'un coût de centaines de millions de dollars, sur la mise en valeur d'un gisement dans l'île Sakhaline" et, avec la BERD, un projet de financement du gisement "Prirazlomnoïé".

    A la question de savoir si la société serait en perte à cause de l'échec de ces négociations, Serguéi Bogdantchikov a répondu par la négative.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik