Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    LA RUSSIE DEVIENT PLUS ATTRAYANTE POUR LES INVESTISSEURS OCCIDENTAUX

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    LONDRES, 4 avril (de notre correspondant Serguei Koudassov). Le président de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) Jean Lemière estime que l'attitude des investisseurs occidentaux envers la Russie s'améliore.

    Selon lui, la BERD a foi dans l'économie russe. C'est pourquoi les investissements de la banque dans l'économie russe ont progressé, l'année dernière, de 50 % pour atteindre, à la fin de l'année, 1,3 milliard de dollars US. Comme l'a déclaré le président de la banque, la BERD a l'intention de continuer à accroître son rôle d'investisseur dans l'économie russe et, dans de nombreux cas, d'assumer des risques afin d'inspirer la certitude aux investisseurs étrangers.

    Cependant, le président de la BERD a mis en garde contre l'apparition éventuelle du "choc extérieur" en rapport avec la probabilité de la chute des prix du pétrole sur le marché mondial.

    Faisant remarquer que, d'après les estimations de la BERD, il n'y aura pas de baisse considérable des prix du pétrole, Jean Lemière a dit toutefois que la Russie devait être prête au scénario pire dans ce domaine.

    Selon le président de la BERD, la diversification de l'économie russe affaiblira l'influence des facteurs extérieurs sur elle, alors qu'aujourd'hui l'économie de la Russie dépend, pour beaucoup, du secteur énergétique et de celui des matières premières.

    Jean Lemière a appelé la Russie à implanter de nouvelles technologies et à intensifier la réforme du système bancaire. Selon le responsable de la BERD, l'amélioration des conditions de l'octroi de crédits à long terme aux moyennes entreprises est une des problèmes qui doivent être réglés sans tarder.

    Jean Lemière a également jugé nécessaire d'améliorer la qualité de la mise en oeuvre des réformes du système juridique, car, selon lui, même les bonnes lois adoptées actuellement s'avèrent inefficaces.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik