Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    LA RUSSIE ESPERE POUVOIR RENOUVELER SES FOURNITURES DE GRAINS EN IRAK

    Economie
    URL courte
    0 1 0 0
    MOSCOU, 9 avril (RIA-Novosti). La Russie espère pouvoir renouveler ses fournitures de grains en Irak dans le cadre du programme de l'Organisation des Nations Unies "Pétrole contre nourriture", a déclaré le vice-Premier ministre et ministre de l'Agriculture de la Fédération de Russie, Alexeï Gordeïev, en intervenant, mercredi, lors d'une conférence de presse, à Moscou.

    Cela dit, Alexeï Gordeïev a fait savoir qu'à l'heure actuelle, un bateau avec 37 000 tonnes de blé russe mouillait dans l'un des ports irakiens. Vu les hostilités qui font toujours rage en Irak, le déchargement en est impossible pour le moment. En tout, a indiqué le ministre, depuis le début de l'année en cours, la Russie a livré en Irak, dans le cadre de ce programme onusien, près de 100 000 tonnes de blé.

    A l'avenir également, la Russie est tout à fait capable de remplir cette importante mission humanitaire, et la déclaration d'hier du Président des Etats-Unis et du Premier ministre de la Grande-Bretagne, document selon lequel, à l'issue de l'opération militaire, tous les programmes de l'Organisation des Nations Unies seraient rétablis en Irak, "nous rend optimistes", a noté le vice-Premier ministre et ministre de l'Agriculture de la Fédération de Russie.

    Alexeï Gordeïev a fait savoir qu'au début, les fournitures de céréales en Irak avaient été effectuées par des compagnies russes qui en achetaient, elles-mêmes, à l'étranger dans le cadre du quota russe de l'Organisation des Nations Unies. Néanmoins, depuis ces deux dernières années, la Russie a livré, en Irak, son propre blé, car la production en avait augmenté dans le pays. C'est pourquoi Moscou tient à garder ce marché, a souligné le ministre russe de l'Agriculture.

    Lire aussi:

    La Russie renforce ses positions sur le marché égyptien des céréales
    La Russie s'attend à des exportations record de blé
    Comment le réchauffement climatique transforme la Russie en superpuissance agricole
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik