Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    LES DOCUMENTS FINALS DU DOSSIER RUSSE A L'ETUDE A L'OMC

    Economie
    URL courte
    0 101
    GENEVE, 11 avril. /RIA-Novosti/. Ayant achevé les débats sur la deuxième version de son rapport final, le Groupe de travail de l'Organisation mondiale du commerce passe à l'étude pratique des documents finals relatifs à l'adhésion de la Russie à cette organisation. Tel est, selon le vice-ministre russe du Développement économique et du Commerce, Maxime Medvedkov, le principal bilan de la réunion de trois jours du Groupe de travail qui s'est achevée jeudi soir à Genève.

    Le vice-ministre estime que la décision sur la préparation (pour le 19 mai prochain) d'une troisième variante de rapport final du Groupe de travail signifie le début d'une nouvelle étape des négociations. "Je ne dis pas qu'il s'agit de la dernière variante, mais c'est sur cette base que nous allons bâtir le paquet définitif", a-t-il indiqué.

    Tout comme le président du Groupe de travail, Kare Brin (Norvège), le chef de la délégation russe a dit que dans le cadre du prochain round de négociations qui aura lieu fin mai - début juin "nous mettrons un terme une fois pour toutes à la phase des questions-réponses et pourrons nous atteler à l'essentiel, à l'élaboration des engagements de la Russie".

    De l'avis du vice-ministre, l'année en cours est celle d'une activation sensible du processus de négociation. Depuis ces quatre derniers mois, le Groupe de travail a tenu trois réunions et la délégation russe a eu plus de 120 rencontres bilatérales et une série de consultations multilatérales sur différents sujets. Ces efforts ont fait visiblement rapprocher les positions de la Russie et de ses partenaires commerciaux.

    "Nous sommes très près d'achever le travail technique sur l'agriculture et de déboucher sur la préparation des engagements dans cette sphère", a dit Maxime Medvedkov. Il a relevé aussi un "progrès évident des négociations sur les quotas de viande de volaille, de boeuf et de porc" au cours desquelles "nous n'avons pas senti qu'avec le système proposé (répartition des quotas et obtention de licences) nos partenaires verront se dégrader les conditions d'accès au marché russe".

    Compte tenu des résultats des dernières rencontres multilatérales sur les services, Maxime Medvedkov estime que "dans leur majorité nos partenaires se rendent compte de la nécessité pour la Russie de conserver son droit à un régime de régulation particulier à appliquer aux territoires frontaliers, aux entités administratives interdites d'accès, à la protection des petits peuples et à la sauvegarde du patrimoine culturel".

    Commentant le débat sur les modifications à apporter à la législation russe pour la rapprocher des normes de l'OMC, Maxime Medvedkov a fait remarquer que le Groupe de travail était satisfait de la façon dont a été respecté le calendrier de ce travail. L'automne prochain au plus tard, la Douma doit adopter les quatre derniers textes rentrant dans le "paquet OMC".

    Accédant aux desiderata des partenaires commerciaux le vice-ministre n'a pas commenté les négociations bilatérales qui ont eu lieu dans le cadre de la session d'avril sur les marchandises (avec 23 pays) et les services (avec 15 pays) et s'est borné à annoncer que le dialogue serait poursuivi jusqu'à samedi.

    Lire aussi:

    L'opposition syrienne n'exige plus la démission d'Assad
    Moscou soutiendra les initiatives de Staffan de Mistura sur la Syrie
    Syrie: le 7e round des négociations de Genève fixé au 10 juillet
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik