Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    L'INTEGRATION ECONOMIQUE ENTRE LA RUSSIE, LA BIELORUSSIE, L'UKRAINE ET LE KAZAKHSTAN PROMET ETRE DIFFICILE

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 16 avril (de notre correspondant Andreï Malossolov). La création d'un espace économique unique entre la Russie, la Biélorussie, l'Ukraine et le Kazakhstan serait "un processus compliqué sous tous les aspects, mais il s'agit d'un dossier urgent", a déclaré le vice-premier ministre russe Viktor Khristenko, à l'issue de la troisième session ad hoc de haut niveau qui s'est tenue mercredi à Moscou.

    Un groupe d'experts russes, biélorusses, ukrainiens et kazakhs "se fonderont sur les positions nettes et claires de leurs présidents" qui les ont chargés d'élaborer d'ici en septembre prochain un accord portant sur la création d'un espace économique unique. Quant au concept même de l'espace, il reste encore beaucoup de lacunes à combler, a souligné Viktor Khristenko. "Les experts s'emploient aujourd'hui à régler les désaccords qui persistent pour conférer une marge plus grande à la prochaine session prévue pour les 15 et 16 mai à Minsk", a-t-il dit.

    Le représentant de l'Ukraine, le vice-premier ministre Valerian Azarov, a pour sa part indiqué qu'un accord approprié devait être signé d'ici au mois de septembre. D'abord, une zone de libre-échange sera mise en place dans l'espace économique des quatre pays, puis les conditions seront réunies pour garantir la libre circulation des marchandises et des services. Enfin, tous les quatre pays "s'aideront pour adhérer à l'OMC", a-t-il ajouté.

    Le vice-premier ministre kazakh Karim Maximov a avoué, quant à lui, que les pays en question ne voyaient pas du même œil l'adhésion à l'OMC et la formation d'un espace économique unique, mais les positions "sont concertées progressivement", a-t-il dit.

    Lire aussi:

    Halte à l'hystérie autour d'exercices militaires en Biélorussie
    Kiev adresse une note à Minsk pour un film russe consacré aux événements en Crimée
    Merkel dévoile les plans de l’UE pour repenser son expérience frontalière
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik