Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    ALEXANDER VERSHBOW: LES ETATS-UNIS N'ESSAIENT PAS D'EXCLURE LA PARTICIPATION DE LA RUSSIE A LA RECONSTRUCTION DE L'IRAK DANS L'APRES-GUERRE

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 16 avril (de notre correspondant Vladimir Pakhomov). Les Etats-Unis n'essaient pas du tout d'exclure la participation de la Russie à la reconstruction de l'Irak dans l'après-guerre, a déclaré l'ambassadeur des USA en Fédération de Russie, Alexander Vershbow. Intervenant mercredi lors d'une conférence de presse à Moscou, le diplomate américain a estimé, en même temps, que toute une série de problèmes, dont ceux des licences et des contrats pétroliers, qui avaient été conclus avec l'Irak, devraient être régler "cas par cas".

    "Quoi qu'il en soit, il est tout à fait dans l'intérêt de la Russie d'établir de bonnes relations avec un nouveau gouvernement de l'Irak", a noté Alexander Vershbow.

    Cela dit, l'ambassadeur américain a tenu à faire remarquer que Washington était invariablement attaché à sa coopération avec Moscou et ce, en dépit de ses divergences qui s'étaient manifestées au cours de l'évolution de la crise irakienne. "Il est parfaitement évident que nous venons de traverser une période difficile qui s'était caractérisée par des divergences de vues", a reconnu le diplomate US.

    Néanmoins, il s'est dit sûr et certain que la Russie et les Etats-Unis avaient un intérêt commun pour aider le peuple de l'Irak à stabiliser la situation et à poursuivre le développement économique du pays.

    Ayant souligné que le Président des Etats-Unis, George W. Bush, avait la ferme intention de poursuivre le dialogue avec la direction de la Fédération de Russie, Alexander Vershbow a indiqué que le chef de l'administration américaine se proposait de venir à Saint-Pétersbourg pour participer à la célébration du 300-ème anniversaire de cette ville, mais aussi et surtout pour discuter de divers aspects des relations bilatérales.

    Lire aussi:

    Bagdad n’entend pas s’ingérer dans les affaires intérieures de ses voisins
    Selon Sergueï Kisliak, la situation entre Moscou et Washington durera longtemps
    Kiev ne doit plus compter sur un puissant soutien à Washington
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik