Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    LE MINISTERE DE L'ENERGIE PROPOSE DE PRIVILEGIER LES EXPORTATIONS DE PETROLE EN DIRECTION DE LA MER BALTIQUE

    Economie
    URL courte
    0 4 0 0
    MOSCOU, 17 avril. /De notre correspondante Alla ISSAIEVA/. Le Ministère de l'Energie de la Fédération de Russie estime nécessaire de concentrer les efforts pour développer les itinéraires de transport de pétrole et de produits pétroliers du Nord-Ouest du pays sur deux axes baltes. Ce point de vue des responsables du ministère a été annoncé la veille de la réunion du gouvernement fédéral consacrée aux perspectives du développement du secteur pétrogazier du Nord-Ouest.

    De l'avis des experts du ministère, c'est le Système d'oléoducs de la Baltique (BTS) qui doit être développé de priorité. Actuellement, son débit est de 12 millions de tonnes par an. Il est proposé de le porter à 50 millions de tonnes.

    L'autre axe prioritaire doit être, du point de vue des experts du ministère de l'Energie, la canalisation "Kstovo-Iaroslavl-Kirichi-Primorsk". Sous ce rapport, il est proposé de donner un développement au terminal de Primorsk pour en augmenter la puissance jusqu'à 25 millions de tonnes par an.

    En ce qui concerne la construction d'un oléoduc débouchant sur le port de Mourmansk, les spécialistes du ministère estiment qu'il est nécessaire d'étudier de façon approfondie cette idée du point de vue de l'itinéraire et de la suffisance des réserves d'huile pour le faire marcher à plein rendement compte tenu du fait qu'une partie des productions disponibles sera déviée vers l'Asie-Pacifique et une autre sera prise en charge par le système BTS.

    Le problème de la construction d'une canalisation vers Mourmansk sera examiné le 22 mai au cours de la réunion du gouvernement consacrée à la stratégie énergétique nationale pour la période jusqu'en 2020.

    Caractérisant l'état actuel du secteur pétrogazier du Nord-Ouest, les experts du ministère de l'Energie ont annoncé que les réserves initiales économiquement exploitables de la région (qui réunit le district autonome des Nenets, la République des Komis, la région de Kaliningrad et le plateau continental) constituent 6,7 milliards de tonnes de pétrole et 26 400 milliards de mètres cubes de gaz. Les réserves de pétrole prospectées s'élèvent à 1,3 milliard de tonnes sur terre ferme et à 62 millions de tonnes sur le plateau continental et celles préalablement évaluées se montent à 570 et à 344 millions de tonnes respectivement. Les réserves prospectées de gaz sont de 645 milliards de mètres cubes sur terre ferme et de 2 800 milliards de mètres cubes sur le plateau continental et celles préalablement évaluées sont de 90 et de 1 300 milliards de mètres cubes respectivement.

    En 2002 le Nord-Ouest du pays a fourni 14,7 millions de tonnes de pétrole et 3,8 milliards de mètres cubes de gaz. D'ici à 2020, la production de pétrole dans la région sera portée à 55 voire à 57 millions de tonnes.

    Une réalisation intense du programme de production demandera 65 milliards de dollars d'investissement dans la période allant jusqu'en 2020 : 5 milliards devront être investis dans les travaux de recherche, 50 milliards dans l'aménagement des gisements et 10 milliards dans le développement du réseau de transport et des terminaux.

    Selon les calculs effectués par les experts du ministère de l'Energie, si le niveau de production de pétrole atteint 55 à 57 millions de tonnes par an, plus de 40 milliards de dollars de recettes seront versés aux budgets de tous les niveaux réunis, sans compter les frais de construction et d'exploitation des oléoducs.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik