Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    LE PREMIER MINISTRE RUSSE EVOQUE LES PRIORITES A MOYEN TERME DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE DE SON GOUVERNEMENT

    Economie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 21 avril /de notre correspondante Alla Issaïeva/. Les grandes priorités du programme à moyen terme du développement social et économique du pays doivent être la baisse de la pression administrative et fiscale sur les entreprises et la création, la recherche et la confirmation de nouveaux débouchés pour les secteurs de transformation, a déclaré le premier ministre Mikhaïl Kassianov.

    Lundi, il est intervenu devant le Conseil pour l'entrepreneuriat auprès du gouvernement fédéral qui s'est réuni pour examiner un programme à moyen terme du développement social et économique du pays.

    Ce document, a souligné Mikhaïl Kassianov, est une version rénovée du programme adopté il y a deux ans. La nécessité de sa mise à jour a été expliquée par le premier ministre par le fait qu'au vu des résultats de l'année dernière, la restructuration économique en faveur des branches non fondées sur les matières premières s'était ralentie. La nécessité a surgi de prendre des mesures pour accentuer le rôle de l'industrie de transformation, a indiqué le chef du gouvernement.

    Ce nouveau programme doit mettre l'accent sur la consolidation d'une croissance économique soutenue et durable grâce aux secteurs de transformation, a souligné Mikhaïl Kassianov.

    Le premier ministre estime en effet que les branches de transformation ont d'importantes réserves de croissance, rappelant que les taux de croissance moyens dans la filière combustible-énergie (TEK) est de 10%, alors que dans les branches de transformation cet indice est de 1,5 à 2,5%. La part du TEK dans la production industrielle globale dépasse 30% et, dans les exportations, 54%.

    La situation se complique par l'absence de mécanismes efficaces garantissant le transfert des capitaux du TEK vers les branches de transformation, sur fond de "conservation" des secteurs de transformation, a dit Mikhaïl Kassianov.

    D'autre part, le premier ministre a relevé une part "insignifiante" des petites et moyennes entreprises dans l'économie du pays, 10 à 15% tout au plus, nettement moins que dans les économies développées.

    En mettant le cap sur la diversification économique, le gouvernement ne relâchera pas son effort dans les transformations de structure de longue haleine. Certaines des réformes de structure ont déjà abordé le stade pratique, a annoncé Mikhaïl Kassianov.

    Lire aussi:

    L'économie russe a surmonté la récession la plus grave depuis 20 ans
    Le FMI prévoit une reprise économique en Russie dès cette année
    La Russie affinera ses mécanismes de riposte aux sanctions
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik