Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    PAYS FOURNISSEUR DE MATIERES PREMIERES, LA RUSSIE DOIT DEVENIR OPERATRICE DES ECHANGES MONDIAUX DE PRODUITS ENERGETIQUES

    Economie
    URL courte
    0 11 0 0
    PARIS, 29 avril. /De notre correspondant Andréi NIZAMOUTDINOV/. Pays fournisseur de matières premières, la Russie doit devenir opératrice indépendante des échanges mondiaux de produits énergétiques, a déclaré le ministre russe de l'Energie, Igor Ioussoufov, en présentant mardi le projet de Stratégie énergétique de la Russie à la session de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) réunie à Paris.

    Ce document qui doit être soumis à l'approbation du gouvernement au mois de mai, réserve une place de choix au problème de l'intégration de la Russie dans l'espace énergétique mondial, a souligné le ministre. Une attention privilégiée y est accordée aux efforts tendant à diversifier la nomenclature des exportations, à augmenter la part des produits finis dans la totalité des exportations, à amplifier la géographie de la présence des sociétés russes sur les marchés internationaux, à soutenir les projets attirant des capitaux étrangers en Russie, à activer la coopération internationale dans la sphère scientifique et technique.

    Les auteurs de la stratégie posent en prémisse que l'exportation de matières énergétiques restera l'une des principales activités du commerce extérieur, a dit Igor Ioussoufov. C'est pourquoi, et aussi pour des raisons de sécurité économique et énergétique, la Russie s'appliquera à diversifier la géographie de ses exportations de matières et technologies énergétiques.

    "Il s'agit de donner un développement aux canalisations du nord, de l'est et du sud, en premier lieu à celles allant vers les pays d'Amérique du Nord et d'Asie du Nord-Est", a expliqué le ministre avant d'ajouter que "le rôle de ces itinéraires dans la structure géographique des exportations ne cessera d'augmenter".

    Dans les pays industrialisés membres de l'AIE et de l'Organisation de coopération et de développement économiques, la demande de ressources et de technologies énergétiques affiche une tendance stable à la croissance, raison pour laquelle ils "resteront des partenaires stratégiques" pour la Russie, a fait remarquer le ministre.

    Il a souligné d'autre part la nécessité de coopérer plus activement avec les pays d'Asie centrale, ce qui permettra d'économiser les ressources des gisements d'hydrocarbures du nord pour les générations futures et d'éviter la nécessité d'investissements massifs dans leur mise en valeur. La participation de sociétés russes aux projets d'extension de l'infrastructure du transport d'énergie sur le territoire des pays de la CEI doit être un élément important de cette coopération.

    La Russie a l'intention de mener le dialogue aussi bien avec les pays producteurs de matières énergétiques qu'avec les pays consommateurs, a dit Igor Ioussoufov. Dans le cadre de ce dialogue, elle est prête à coopérer avec les pays industrialisés sur la base d'une déclaration relative à la coopération avec l'AIE, ainsi qu'au niveau du G8 et du Forum énergétique international.

    Lire aussi:

    Trump veut pousser les USA en tête du secteur énergétique
    Autriche: les USA défendent leurs intérêts économiques grâce aux sanctions antirusses
    Sanctions antirusses: Berlin accuse Washington d’enfreindre le droit international
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik