Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    MOSCOU ET KIEV PRETS A SIGNER UN NOUVEL ACCORD SUR LE TRANSIT DE PETROLE RUSSE PAR LE TERRITOIRE UKRAINIEN

    Economie
    URL courte
    0 10
    MOSCOU, 29 mai. /De notre correspondante Alla ISSAIEA/. La Russie et l'Ukraine ont préparé un projet d'accord intergouvernemental sur le transit de pétrole russe par le territoire ukrainien pour une durée de quinze ans, a annoncé à la presse le vice-premier ministre russe Viktor Khristenko.

    Les quantités d'huile qui devront passer par l'Ukraine sont fixées par le document à 84 millions de tonnes par an, a-t-il ajouté.

    Le projet d'accord a été approuvé mercredi par la commission gouvernementale chargée de l'utilisation des canalisations de transport de brut et de dérivés pétroliers et, ainsi que l'a souligné Viktor Khristenko, sera soumis incessamment à l'approbation du gouvernement.

    Le vice-premier ministre a dit aussi qu'à sa dernière réunion la commission avait décidé d'accorder le droit de transporter du pétrole au monopoliste gazier russe "Gazprom" qui est l'entreprise pilote par rapport aux producteurs de brut. Viktor Khristenko a rappelé que désormais "Gazprom" consolidera les livraisons de brut par toutes ses filiales pétrolières au système de transport "Transneft".

    Auparavant, les filiales de "Gazprom" livraient de façon autonome leur production à "Transneft".

    La commission a repoussé la proposition du ministère de l'Energie d'établir à l'intention de la société "Transnefteprodukt" un échéancier d'exportation de produits pétroliers. Ainsi que l'a expliqué Viktor Khristenko, il est inutile de réglementer ainsi l'activité de cette société parce que la demande de ses servies n'excède pas l'offre.

    Le ministère de la politique antitrust a été chargé de continuer son analyse de la situation pour établir qu'il n'y a pas de discrimination en matière d'accès aux canalisations de transport de brut et de dérivés.

    Le vice-premier ministre a dit que les pertes subies par les compagnies pétrolières au cours du deuxième trimestre lors du transport de pétrole s'élevaient à 300 000 tonnes, à cause des intempéries qui s'étaient abattues sur Novorossiisk, port sur la mer Noire. Tout compte fait, au deuxième trimestre, les exportations de pétrole s'opère dans le respect du calendrier et le marché intérieur est également bien approvisionné, a ajouté Viktor Khristenko.

    Lire aussi:

    La Chine a importé 100 M t de pétrole russe
    L'Iran a trouvé un moyen d’enfoncer les USA
    «Tolérance Zéro» sur les achats de pétrole iranien, le cadeau de Washington à Riyad
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik