Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Au cours de sa visite en Italie le président Poutine évoquera le problème des visas entre les deux pays (version élargie 1)

    Economie
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 4 novembres. /RIA-Novosti/. Au cours de sa visite d'Etat que le président Vladimir Poutine effectuera en Italie du 4 au 7 novembre, la mise en place d'un régime facilité de délivrance des visas entre les deux pays sera annoncée, selon le chef adjoint de l'administration du Kremlin, Serguéi Prikhodko.

    "Cette telle entente permetttra d'avancer vers un régime sans visa entre la Russie et l'Union européenne", a-t-il dit.

    "Un impressionnant paquet de nouveaux accords bilatéraux à réaliser dans les différents domaines est en cours de préparation pour le sommet russo-italien. Il est notamment envisagé d'adopter une déclaration conjointe et de signer un accord sur le démantèlement des sous-marins atomiques russes réformés, un accord sur la lutte contre la criminalité, un accord de coopération dans le domaine des télécommunications. Treize documents au total.

    Les pourparlers russo-italiens porteront sur les questions internationales d'actualité, à savoir le renforcement de l'ordre mondial et du rôle central de l'ONU, la lutte commune contre les nouveaux défits lancés à l'humanité, en premier lieu contre la menace du terrorisme, le maintien de la stabilité stratégique dans le monde, y compris la non-prolifération des armes de destruction massive, ainsi que le règlement de la situation au Proche-Orient, le processus de reconstruction politique et économique de l'Irak, la situation dans la péninsule de Corée.

    Le développement permanent de la coopération économique avec l'Italie est une des grandes priorités de la Russie. L'Italie vient en deuxième position parmi les pays d'Europe de l'Ouest pour le chiffre d'affaires des échanges bilatéraux. (Au cours de la première moitié de 2003, il s'est élevé à 5,1 milliards de dollars, soit 11% de croissance par rapport à 2002). /à suivre/

    Lire aussi:

    «Rome n’est prête qu’à recevoir des gifles de la France et de l’UE»
    Les banques italiennes au bord du gouffre
    Le Mouvement 5 étoiles réclame la levée des sanctions antirusses
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik