Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Le premier ministre russe satisfait du développement des relations économiques avec Israël

    Economie
    URL courte
    0 10
    MOSCOU, 4 novembre. /RIA-Novosti/. Les échanges commerciaux entre la Russie et Israël se chiffreraient à 1,2, voire à 1,3 milliard de dollars pour l'ensemble de l'année 2003, a annoncé le premier ministre russe Mikhaïl Kassianov, au cours de son entretien mardi à Moscou avec son homologue israélien Ariel Sharon.

    En 1992, le chiffre d'affaires atteignait à peine 20 millions de dollars, a-t-il rappelé.

    "Nous sommes satisfaits de la manière dont notre coopération économique se développe depuis ces dernières années et nous savons que vous accordez personnellement beaucoup d'attention à cette coopération avec la Russie", a dit Mikhaïl Kassianov en s'adressant à Ariel Sharon.

    Et pourtant le chef du gouvernement russe estime que le moment est venu de donner une dimension nouvelle aux rapports économiques bilatéraux. "L'investissement de capitaux israéliens dans l'économie russe ou la réalisation d'importants projets par les sociétés de nos deux pays sont de nature à y contribuer", a déclaré le premier ministre russe.

    Ariel Sharon, pour sa part, s'est dit intéressé à investir dans l'économie russe. "Nous attendons aussi des investissements russes en Israël", a-t-il ajouté.

    "Israël est un pays très pratique pour les investissements étrangers. Chez nous l'entrée et la sortie de capitaux ne sont pas limitées, il n'y a pas de problème linguistique, pas de restrictions culturelles", a dit le premier ministre israélien avant de rappeler que beaucoup de ressortissants de l'ex-URSS avaient apporté une "contribution colossale au développement de l'économie et de la science israéliennes".

    Lire aussi:

    L'opération militaire israélienne ouvrirait un nouveau front en Syrie
    Poutine: «L'investissement direct étranger a doublé en 2017»
    Moscou et Paris: quand l’économie rattrape les relations politiques
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik