Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Vladimir Poutine : la Russie et le Kazakhstan accroîtront la production d'hydrocarbures

    Economie
    URL courte
    0 0 01
    (version élargie)

    ASTANA, 9 janvier /RIA-Novosti/. La Russie et le Kazakhstan accroîtront la production d'hydrocarbures, a déclaré le président russe Vladimir Poutine répondant aux questions des journalistes à l'issue des négociations russo-kazakhs au sommet à Astana.

    "La Russie et le Kazakhstan ont la possibilité d'accroître la production d'hydrocarbures et nous le ferons en nous rendant compte de nos opportunités, de nos avantages et de notre responsabilité", a indiqué le président russe.

    "Les besoins énergétiques du monde sont en hausse", a-t-il précisé.

    "Nous voulons que les marchés cessent d'éprouver des secousses, que l'économie mondiale se développe de manière rythmique grâce aux livraisons stables (d'hydrocarbures) en provenance de notre région", a encore noté le président de Russie.

    S'agissant du problème du transport de pétrole, il a fait observer que Moscou et Astana "tentent de régler ce problème". "Nous avons des projets et ils sont suffisamment nombreux", a-t-il ajouté.

    Le président russe a dit qu'il projetait de débattre samedi avec son collègue kazakh de la question du transport de pétrole suivant l'itinéraire nord, celui de la Baltique. Il a aussi attiré l'attention sur la possibilité de transporter le brut via le port de Mourmansk.

    En ce qui concerne la coopération en Caspienne, Moscou se félicite de la manière dont le travail avance dans ce domaine, a noté le président russe avant de rappeler que deux sociétés pétrolières, l'une russe et l'autre kazakh, avaient signé vendredi un accord de coopération en Caspienne. "C'est un nouveau pas en avant dans la promotion de notre coopération dans cette région", a souligné Vladimir Poutine.

    Selon lui, Moscou attend toutefois du Kazakhstan un perfectionnement des lois relatives au partage du produit. "Mais, dans l'ensemble, nous sommes contents aussi bien du travail mené en ce sens que de sa vitesse", a conclu le chef de l'Etat russe.

    Lire aussi:

    Guterres exprime son plein soutien au processus d’Astana sur la Syrie
    Les parties syriennes, dont l'opposition armée, réunies à Astana
    Pendant qu’Astana s’impose, l’Occident regarde passer le train
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik