Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    La pression fiscale sur le secteur des matières premières sera augmentée

    Economie
    URL courte
    0 0 10
    MOSCOU, 21 janvier. /RIA-Novosti/. D'ici le 12 février le ministère du Développement économique et du Commerce et le ministère des Finances doivent avoir soumis au gouvernement leurs calculs d'une éventuelle augmentation de la pression fiscale sur le secteur des matières premières, a annoncé aux journalistes le vice-ministre du Développement économique et du Commerce, Arkadi Dvorkovitch.

    Différentes variantes sont à l'étude. "Certains experts proposent d'augmenter la taxe à l'exportation, d'autres l'impôt sur l'extraction de ressources minérales et la taxe à l'exportation. S'il est décidé d'augmenter l'impôt sur les ressources minérales, il devra être différencié", a-t-il dit.

    "Ce problème n'est pas facile, il a ses avantages et ses inconvénients", a- t-il ajouté.

    Parlant d'un éventuel prélèvement sur le surproduit du secteur pétrolier, Arkadi Dvorkovitch a souligné que "cela dépendra de la question de savoir qui paiera l'infrastructure". "Si c'est l'Etat qui prend en charge le réseau de transport, alors il sera possible de prélever jusqu'à 5 milliards de dollars. Et cet argent sera employé à la construction de canalisations".

    "Si le réseau est à la charge de "Transneft" et des compagnies pétrolières, pas question d'une somme pareille", estime le vice-ministre.

    "Avec le baril à moins de 25 dollars, la pression fiscale ne saurait être augmentée en principe, mais s'il dépasse ce montant elle pourrait être légèrement majorée et, dans ce cas, 1 à 2 milliards de dollars pourraient être prélevés sur le surproduit", a ajouté Arkadi Dvorkovitch.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik