Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Le russe Lukoil revient en Irak - 2

    Economie
    URL courte
    0 0 0

    La compagnie pétrolière russe LUKOIL et le ministère irakien du Pétrole ont signé le Mémorandum de compréhension et de coopération, a déclaré à Bagdad Vaguit Alekperov, président de Lukoil.

    La compagnie pétrolière russe LUKOIL et le ministère irakien du Pétrole ont signé le Mémorandum de compréhension et de coopération, a déclaré jeudi à Bagdad Vaguit Alekperov, président de Lukoil.

    Selon lui, ce document a été signé à l'issue de sa rencontre avec le ministre irakien du Pétrole Muhammad Bahr al-Ulum.

    Les pourparlers qui ont eu lieu témoignent du renforcement des positions de la compagnie en Irak, ils ont marqué une nouvelle étape importante dans l'ensemble des actions visant à rétablir l'activité de "LUKOIL" sur le territoire de l'Irak", a dit Vaguit Alekperov.

    Il a qualifié la signature du mémorandum de démarche positive dans le cadre du développement du dialogue avec l'Irak. "C'est la preuve de notre intention sérieuse de renforcer la coopération à long terme avec le ministère du Pétrole d'Irak", a-t-il fait remarquer.

    Selon Vaguit Alekperov, un groupe de travail commun préparera les propositions sur la participation de la compagnie "LUKOIL" aux projets pétroliers et gaziers en Irak.

    Le problème principal auquel se heurte "LUKOIL" en Irak est la formation des organes d'administration de l'Etat, a déclaré le président de la compagnie.

    "Nous espérons que, cet été, après le passage du pouvoir au gouvernement intérimaire d'Irak, les affaires concernant des projets aussi grandioses que la mise en valeur des gisements de pétrole, avanceront bien plus rapidement et d'une manière plus constructive", a-t-il dit.

     

    Lire aussi:

    Pétrole: la Russie pourra accroître sa production si elle quitte l'accord OPEP+
    Manifestations dans le sud de l’Irak: «les terroristes en profitent à leurs fins»
    La France dans le terrain miné de la reconstruction de l’Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik