Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    L'OPEP abaisse le plafond de la production de pétrole

    Economie
    URL courte
    0 0 0
    VIENNE, 11 mars - RIA Novosti. Donnant suite à la décision adoptée par les ministres du Pétrole et de l'Energie de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole à leur conférence d'Alger, le cartel mondial réduira d'un million de barils par jour, à partir du 1er avril 2004, les quotas globaux de production et d'exportation de brut, a déclaré dans un entretien avec le correspondant de RIA Novosti un représentant haut placé du secrétariat général de l'OPEP à Vienne.

    "Même l'Arabie saoudite qui est la plus importante productrice de pétrole parmi les membres du cartel s'est prononcée pour le respect de la décision de la 129e conférence d'Alger, malgré les prix surélevés du pétrole de la "corbeille OPEP" et du Mexique sur les marchés énergétiques du monde", a dit l'interlocuteur de RIA Novosti.

    "L'OPEP craint une chute considérable de la demande de pétrole au deuxième trimestre, ce qui ne manquerait pas de se répercuter sur le prix du brut", a-t-il ajouté.

    D'autre part, "en cas de suroffre, les principaux pays consommateurs d'hydrocarbures, en premier lieu les Etats-Unis, pourraient compléter leurs stocks stratégiques au point de laisser sans preneur toutes les offres dans l'avenir, du moins au deuxième trimestre", a expliqué l'interlocuteur de RIA Novosti.

    L'OPEP tiendra le 31 mars à Vienne sa 130e conférence à laquelle prendront part les représentants des pays observateurs, dont la Russie, le Kazakhstan, le Mexique, Oman, l'Angola et d'autres non membres du cartel mondial.

    La conférence se penchera sur les problèmes de la stratégie de l'OPEP pour le reste de l'année en cours.

    Lire aussi:

    «Lire dans le marc de pétrole»: les spécialistes du marché se perdent en conjectures
    Stabilité du marché pétrolier: l’OPEP évalue le rôle d’Alger
    Le destin de l’accord sur la baisse de production de pétrole décidé par l’OPEP
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik