Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Le gouverneur de Sakhaline mise sur le gaz liquide

    Economie
    URL courte
    0 0 0
    YOUJNO-SAKHALINSK, 31 mars - RIA Novosti. L'accès de la Russie au marché mondial des hydrocarbures en qualité de fournisseur de gaz naturel liquide (GNL) promet beaucoup, a déclaré le gouverneur de la région de Sakhaline (District extrême oriental), Ivan Malakhov, qui s'entretenait mercredi avec des journalistes.

    A la XIV-e Conférence sur le gaz naturel liquide, qui s'est tenue au Qatar, la Russie était représentée par la région de Sakhaline et la compagnie Gazprom, a indiqué le gouverneur. En Russie Sakhaline est pour le moment le seul fournisseur potentiel de GNL. La plus grande usine au monde de liquéfaction de gaz est en chantier dans l'île, près de la localité de Prigorodnoé. Elle devrait entrer en service en 2007. Ses deux lignes de production fabriqueront annuellement 9,6 millions de tonnes de GNL.

    Quatre grandes compagnies japonaises ont déjà conclu des contrats à long terme concernant l'achat de gaz de Sakhaline, des négociations sont en cours avec la compagnie sud-coréenne Cogas, ainsi qu'avec deux sociétés chinoises, a annoncé le gouverneur.

    Par la suite, en tant que fournisseur réel de GNL dans la région Asie-Pacifique, Sakhaline pourrait accéder au marché américain où des terminaux de réception sont en construction. Ivan Malakhov fait valoir la situation géographique avantageuse de Sakhaline. Il suffira de deux ou trois jours pour livrer le GNL au Japon, en Corée et en Chine alors que les tankers partant du Proche-Orient, du Qatar mettent 23 jours, indique le gouverneur.

    Les ventes de ce type de combustible dans le monde connaissent une progression annuelle de 4,5 pour cent et le développement du marché du GNL est l'un des plus dynamiques.

    Lire aussi:

    Steven Seagal toujours accro à Sakhaline
    La Russie propose au Japon de construire un pont entre Sakhaline et Hokkaïdo
    Un méthanier russe sur la route du Nord pour livrer du gaz européen en Asie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik