Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    L'adoption du rouble en tant que monnaie unique de l'Union Russie-Biélorussie reportée à plus tard

    Economie
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 31 mars - RIA Novosti. Le problème de l'adoption du rouble russe en tant que monnaie unique de l'Union Russie-Biélorussie est reporté à 2006, a annoncé aux journalistes le ministre russe des Finances Alexéi Koudrine.

    Il était jusqu'ici envisagé que le rouble devait devenir monnaie unique le 1er janvier 2005.

    Alexéi Koudrine a rencontré la semaine dernière les représentants du gouvernement biélorusse avec lesquels il a débattu de questions courantes de la coopération entre les deux pays. "Ils ont proposé de ne pas aborder le problème de la monnaie unique", a dit le ministre.

    "Cela m'amène à conclure que le gouvernement de la Biélorussie n'examinera pas cette question dans l'avenir le plus proche, ce qui ne permet pas de faire du rouble la monnaie unique en 2005", a expliqué Alexéi Koudrine.

    Le ministre a proposé au premier ministre Mikhaïl Fradkov de supprimer cette question de l'ordre du jour de la réunion du gouvernement prévue pour le mois de mai du fait qu'elle n'est pas concertée avec la partie biélorusse.

    "Il nous reste l'opportunité de discuter de l'introduction du rouble en 2006", a ajouté le ministre.

    Le report de la date est consécutif à "l'exigence par la Biélorussie de compensations supplémentaires", a-t-il expliqué. "La Russie a présenté un paquet de propositions. Nous avons expliqué plus d'une fois notre position et je ne pense pas qu'il soit nécessaire de l'adoucir", a-t-il ajouté.

    "Nous attendons la réponse de la Biélorussie. Pour le moment, Minsk n'est pas prêt à répondre", a dit Alexéi Koudrine.

    Le report du passage à la monnaie unique n'est pas une tragédie pour la Russie. "Il s'agit de l'intégration, elle s'éternise mais nous poursuivons nos efforts dans d'autres secteurs", a souligné Alexéi Koudrine qui a évoqué notamment la politique tarifaire et douanière, l'unification des législations budgétaire et fiscale des deux Etats. Le ministre a exprimé l'espoir que la Biélorussie produirait pour sa part des efforts allant dans ce sens "sans compter sur des dotations russes supplémentaires".

    Lire aussi:

    Russie: l'ex-ministre des Finances dévoile son potentiel de réformateur
    Qui est Alexeï Koudrine, le nouveau chef de la Cour des comptes russe?
    Minsk indigné par l’attitude de la police française à l’égard de son équipe de hockey
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik