Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Un ministre russe : l'Allemagne est notre partenaire le plus conséquent en matière d'adhésion de la Russie à l'OMC

    Economie
    URL courte
    0 0 0
    FRANCFORT-SUR-LE-MAIN, 31 mars - RIA-Novosti. Le ministre russe du Développement économique et du Commerce Guerman Gref estime que l'Allemagne est le partenaire le plus conséquent de la Russie en matière de l'adhésion de cette dernière à l'OMC.

    "L'Allemagne est le partenaire le plus conséquent et comprenant mieux que les autres nos problèmes en matière d'adhésion de la Russie à l'OMC", a indiqué le ministre s'entretenant avec le correspondant de RIA-Novosti.

    L'adhésion de la Russie à l'OMC est le principal objectif de la politique commerciale du pays à court terme, a confirmé Guerman Gref.

    "L'adhésion de la Russie à l'OMC permettra de lutter plus efficacement contre les mesures restrictives qui sont lancées par les partenaires commerciaux de Russie à l'encontre des exportateurs russes et qui causent des pertes encore considérables", a-t-il dit.

    Selon le ministre, près de 85% des positions tarifaires sont déjà concertées avec les partenaires russes dans les négociations d'adhésion. Ces négociations sont déjà achevées avec 10 pays, avec les autres elles en sont au stade final.

    Dans l'ensemble, a poursuivi Guerman Gref, la Russie est entrée au stade final des négociations sur l'adhésion. Mais il faudra maintenant concerter les problèmes les plus difficiles, ce qui est impossible sans une recherche active de compromis par toutes les parties concernées.

    Grâce à l'Allemagne, a rappelé enfin le ministre, la cote d'investissement de la Russie a été relevée à deux reprises. "Une fois même à titre extraordinaire", a-t-il dit.

    Lire aussi:

    Les Brics font front commun pour le libre-échange
    Trump menace de retirer les États-Unis de l’OMC
    Aucune chance pour l'Ukraine d'adhérer prochainement à l'Otan, selon un diplomate allemand
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik