Ecoutez Radio Sputnik
    Economie

    Le président de l'Union des industriels russes voit des "inconvénients" dans l'élargissement de l'Union européenne

    Economie
    URL courte
    0 0 0
    BUCAREST, 21 mai - RIA-Novosti. Le président de l'Union russe des industriels et entrepreneurs russes, Arkadi Volski, a exprimé sa préoccupation face à l'élargissement de l'Union européenne.

    "Certes, l'élargissement de l'UE n'est pas que des inconvénients pour nous, il y aussi un effet positif qu'il est encore difficile de calculer. Mais en tout état de cause notre préoccupation reste assez grande", a dit Volski, prenant la parole vendredi au Forum économique international de Bucarest. Les représentants de 22 Unions de chefs d'entreprise y prennent part.

    Selon lui, l'économie européenne ne traverse sûrement pas la meilleure période dans son développement. "Les Etats récemment admis font exception : à l'étape de développement rattrapant où ils se trouvent, ils affichent des taux de croissance de 3 à 5%. L'an dernier, les pays de l'Union ont obtenu une croissance de moins de 2%, pour le taux moyen mondial de 4,5%. Mais puisque la part des novices est seulement de 5% du PIB de l'Union européenne, leur adhésion ne devrait changer beaucoup la dynamique économique générale", a indiqué Arkadi Volski.

    Le président du RSPP a relevé la dépendance de l'Europe des livraisons énergétiques russes. "De nombreux nouveaux pays de l'Union sont à 90% et même plus dépendants des livraisons d'énergie russe, l'Union obtenant elle-même 44% du gaz consommé de Russie", a poursuivi Volski. "Ces chiffres ne correspondent nullement pas aux normes de diversification de son approvisionnement, 25% au maximum par source", a-t-il indiqué.

    A son avis, le dialogue énergétique Russie- Union européenne pourrait devenir le meilleur terrain pour la recherche d'une solution à ce problème. "Mais ce projet n'est développé que trop lentement", a-t-il indiqué.

    Il estime que le règlement de ce problème est une affaire du business. Par exemple, en Russie, l'un des thèmes d'actualité du dialogue énergétique est la garantie du transport de produits énergétiques.

    "A plusieurs reprises, Bruxelles a laissé entendre que le business doit régler lui-même les problèmes de la construction des gazoducs et du passage de pétroliers par tel ou tel détroit. Une nouvelle fois, cela confirme l'importance que revêtirait, dans les conditions actuelles, la relance du dialogue mené par les structures du pouvoir, surtout sur la base bilatérale", a dit Arkadi Volski.

    Le président du RSPP a appelé les industriels des nouveaux membres de l'Union européenne et des pays qui projettent d'adhérer à l'UE de devenir "un pont" entre l'Europe unie et la Russie. D'autre part, il a invité les pays adhérant à l'Union à renoncer à la pratique de dénonciation des accords de commerce avec la Russie si ces derniers ne relèvent pas de la compétence de Bruxelles.

    Lire aussi:

    Autriche: les USA défendent leurs intérêts économiques grâce aux sanctions antirusses
    L'UE aurait permis d'épargner certains projets énergétiques impliquant la Russie
    Coût du Brexit: le nouveau secret des négociations entre Londres et Bruxelles
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik